Classical Music Home

The World's Leading Classical Music Group

Email Password  
Not a subscriber yet?
Keyword Search
in
 
  Classical Music Home > Opera Libretti

Opera Libretti




Beethoven | Bellini | Berg | Berlioz | Bizet | Cavalieri | Cavalli | Clerambault | Debussy | Donizetti | Falla | Gluck | Gounod | Granados | Hallstrom | Handel | Hartke | Haydn | Kalman | Leoncavallo | Mascagni | Massenet | Mercadante | Meyerbeer | Monteverdi | Mozart | Pacius | Petitgirard | Portugal | Puccini | Purcell | Rachmaninov | Rossini | Sacchini | Strauss Johann II | Verdi | Wagner Richard | Wagner Siegfried | Walton | Weber
 
Petitgirard
Elephant Man
English
Introduction
Act 1
Act 2
Act 3
Act 4
French
Introduction
Act 1
Act 2
Act 3
Act 4

ACTE IV

8 Prélude

9 Scène 1
(Elephant Man, La Colorature
Les Curieuses et les Visiteurs (Chœurs)
Treves, La Jeune Fille, Carr-Gomm)

L’appartement d’Elephant Man.
(Cet appartement a été construit
grâce aux dons des lecteurs du Times)
Elephant Man a vieilli, prématurément.
Il porte un habit de Dandy, fait à sa mesure, mais toujours ses pantoufles.
Du courrier, de nombreux cadeaux sont là, comme dans un jour de Noël.
C’est l’heure de la visite.

ELEPHANT MAN
Bienvenue à Elephant House...

Entraînés par la colorature, les curieuses et les visiteurs sont comme une nuée
d’oiseaux autour d’Elephant Man. Treves et Carr-Gomm assistent à la scène.

LA COLORATURE
Joseph mon ami,
Les journaux ne parlent plus que de vous...
Tout le monde ne parle plus que de vous...

CHŒUR
Nous sommes charmés de vous connaître...

ELEPHANT MAN
Oh ! Merci.

CHŒUR
C’est un honneur, Monsieur Merrick...

ELEPHANT MAN
Vous êtes gentilles...

LA COLORATURE
La Princesse de Galles...
est venue vous saluer et depuis...
c’est un invraisemblable engouement...

ELEPHANT MAN
Ma princesse...

CHŒUR
Votre courage nous émerveille...

LA COLORATURE
Vous êtes devenu une célébrité...

CHŒUR
(Sopranos)       Nous avons tout à apprendre de vous...
Elephant Man...

LA COLORATURE
Plus personne ne vous ignore...
Tout le monde vous adore...

CHŒUR
(Tous)  Vous êtes un exemple pour nous...
(Sopranos)       Une référence...

ELEPHANT MAN
Je ne mérite pas tant d’attentions...

LA COLORATURE
Joseph...
Vous êtes dans le cœur de toutes les femmes...
Vous êtes si sensible, romantique...
Comment faire pour ne pas vous aimer ?

La colorature s’accapare Elephant Man...

AIR DE LA COLORATURE

LA COLORATURE
Nous serons aimés
Célèbres, adulés
Nous irons dans les deux Amériques...
Et je deviendrai Madame Merrick...
Nous leur montrerons
Ce que c’est la vie
Et le monde entier nous connaîtra...
Le monde entier nous applaudira...
A New York comme à Chicago...
A Madras comme à Bornéo...
Nous serons heureux...
Toujours tous les deux...
Je serai ta diva...

CHŒUR
Il est vraiment charmant...
Fascinant, captivant...

CHŒUR
Il mérite le bonheur

LA COLORATURE
(avec le chœur)
Diva, diva, diva, diva, diva, diva...
A-assoluta
Ta diva assoluta

CHŒUR
La joie et la douceur

LA COLORATURE
Diva, diva, diva...
A-assoluta...
Ta diva, je serai ta diva...

LA COLORATURE
(seule)
Nous serons aimés
Célèbres, adulés
Nous allons conquérir le public...
Nous serons un couple fantastique...
À nous la passion
À nous l'émotion
Ils découvriront ce qu’est ton âme...
Le plus beau royaume d’une femme...
Ils  verront tout ce que nous sommes
Ils diront que tu es un homme
Nous serons heureux...
Toujours tous les deux...
Je serai ta diva....

CHŒUR
Ils sont attendrissants...
Emouvants, attachants...
Ils sont fait pour s’aimer...

LA COLORATURE
Diva, diva, diva, diva, diva, diva..
A-assoluta
Ta diva assoluta

CHŒUR
Il devrait l’épouser...

LA COLORATURE
Diva, diva, diva, diva, diva, diva..
A-assoluta...
Ta diva, je serai ta diva..

Sur le troisième couplet orchestral, la Colorature essaye de faire danser Elephant Man.
Intervention de la Colorature sur l’orchestre :

LA COLORATURE
(seule)
Joseph tu es beau...
Joseph, marions nous...
Nous serons heureux...
Toujours tous les deux...
Je serai ta diva....
(vocalise de fin)
Ta…
... Diva !

Tout le monde applaudit la Colorature.
Treves et Carr-Gomm, à part..

TREVES
Voyez-vous Carr-Gomm...
La vie est édifiante...
Je croyais être méd'cin
et je ne suis qu’un showman...
Je ne vaux pas mieux qu’un Tom Norman...

CARR-GOMM
Méfiez-vous de l’amertume,
Docteur Treves...
Souvent il y a accoutumance...
Ils sortent.
La Colorature, les curieuses et les visiteurs essayent de faire chanter Elephant Man.

CHŒUR
(Hommes)        Allez...
(Femmes)         Venez...
(Hommes)        Venez...
(Femmes)         Chanter...
(Hommes)        Allez...
(Femmes)         Venez...
(Hommes)        Chanter...
(Femmes)         Pour nous...

 

ELEPHANT MAN
(avec difficulté)
Nous serons célèbres et admirés...
Nous serons aimés et adulés...
Nous allons conquérir le public...
Nous serons un couple fantastique...

CHŒUR
Bravo, bravo, bravo, bravo
Il a une belle voix...

LA COLORATURE
Quel artiste...
(avec les femmes du chœur)
Quel homme exceptionnel...

CHŒUR
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo Joseph,
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo Merrick,
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo Joseph,
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo et Viva !

LA COLORATURE
Nous faisons un couple fantastique...

CHŒUR
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo Joseph,
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo Merrick,
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo Joseph,
Bravo, bravo, bravo, bravo,
Bravo et Viva !

Tous sortent, la jeune fille en dernier...

LA JEUNE FILLE
Pauvre chose...
  

0 Scène 2
(Treves, Mary, Elephant Man (dans le fond, dans son salon))

Mary s’approche du Docteur Treves.

MARY
Il va mourir,
n’est-ce pas, Monsieur ?

TREVES
Oui...

MARY
Et vous allez le lui dire ?

TREVES
Oui...

MARY
Je sais que vous avez des convictions...
Mais une conviction n’est pas une certitude...

TREVES
Non, cela ne peut en être, tout au plus,
que la démonstration

MARY
Alors je vous en prie...
pour une fois seulement...
pour lui, rien que pour lui...
ne lui dîtes pas la vérité...
du moins, pas avant
qu’elle ne vous soit demandée...
Il est tellement différent...
Ce n’est ni un malade
ni un homme comme les autres...
Il est seul, tellement seul...
seul avec lui-même
à qui nul autre ne ressemble...
Que veulent dire pour lui toutes nos paroles...
Nous ne savons pas le comprendre...
Il est si loin de nous...
loin de ce que nous sommes...
Il est si loin de nous...
loin de tous les hommes...
Alors je vous en prie...
pour une fois seulement...
pour lui, rien que pour lui...
ne lui dîtes pas la vérité...
Je crains qu’il n’ait pas
les forces de la supporter...

TREVES
Mary, croyez-moi...
Il y a moins d’angoisse
à savoir qu’à redouter...
Il y a moins d’angoisse
dans la connaissance...
que dans l’ignorance...

MARY
Est-ce vraiment pour lui
que vous voulez tout dire ?

TREVES
Non, pour nous...
Pour nous tous...
Pour tous les patients...
Leur maladie leur appartient...
à eux seuls, non aux médecins...
Notre savoir leur appartient...
à eux seuls, jusqu’à la fin...
C’est ainsi que je peux les respecter...
C’est ainsi que je peux les considérer...

MARY
Mais c’est nous, après
qui sommes là
quand leur vie s’en va...
Vous dîtes les choses...
mais c’est nous après
qui entendons leur désespoir
et leur détresse...
Vous dîtes les choses...
mais c’est nous après
qui finissons par les aimer..
Et c’est nous après...
qu’ils finissent par quitter...

TREVES
Je le sais...
et c’est pour cela que je vous admire...
que j’admire votre courage...

MARY
Ne lui dîtes pas ce qui l’attend...
Je vous en prie...
Il n’a plus rien...

TREVES
Il lui reste le présent...
ses derniers moments...
et eux aussi lui appartiennent...

Mary sort de scène.
Treves s’approche d’Elephant Man.
 

! Scène 3
(Treves, Elephant Man, Charles Taylor (jeune violoniste))

Elephant Man regarde des photos.

ELEPHANT MAN
C’est joli une princesse...
On ne peut rêver mieux
pour oublier sa condition...
Treves prend le pouls de Merrick.

TREVES
Vous souffrez...

ELEPHANT MAN
Oui, mais c’est curieux...
J’ai toujours moins mal
Quand vous êtes là...
Docteur...
J’ai toujours moins mal...
Quand je ne suis pas seul...

Treves écoute le cœur de Merrick.

TREVES
Je suis inquiet...
Votre cœur est épuisé...

ELEPHANT MAN
C’est normal...
(avec sa fausse naïveté)
Il ne cesse pas d’être amoureux...

TREVES
Monsieur Merrick...
Votre maladie est en pleine évolution...
avec des phénomènes aggravants...
comme le vieillissement précoce...

ELEPHANT MAN
J’ai beaucoup vieilli...

TREVES
Oui...

ELEPHANT MAN
Voyez-vous docteur...
grâce à Dieu...
J’aurais donc vécu une vie toute entière...

Un temps…

TREVES
Joseph...
Nous devons nous attendre
à certaines complications...

ELEPHANT MAN
Ce qui me ferait de la peine...
Ce serait de ne plus pouvoir lire...
J’aime tellement les histoires...
Je crois toujours qu’elles sont vraies...
Est-ce que cela arrive
qu’on devienne aveugle, docteur...

TREVES
Oui...
Dans certains cas...

TREVES
Joseph...
Je ne peux plus rien faire pour vous...

ELEPHANT MAN
Vous avez déjà tant fait pour moi...
Vous m’avez déjà tellement donné...
Je ne sais même pas comment vous avez pu
si bien vous occuper de moi
avec tous ces malades que vous devez soigner
et qui attendent tout de vous...
et même que vous les préfériez...

TREVES
Cela fait partie de mon métier...

ELEPHANT MAN
Docteur,
Est-ce que quelqu’un d’autre
me ressemble dans le monde ?

TREVES
Non...

ELEPHANT MAN
Alors,
Ce n’est peut-être pas une maladie...

Pendant les dernières phrases de Treves et de Merrick,
le fils de l’intendant du London Hospital, Mr Taylor,
est entré en scène, à l’écart. Il est avec son violon.
Le jeune Charles Taylor, 17 ans, commence à jouer...

ELEPHANT MAN
C’est mon ami...
Il joue bien, n’est-ce pas ?
Il vient presque tous les jours...
C’est la seule chose qui me fasse du bien...
Vous ne pouvez pas le croire, docteur...

TREVES
Si !
Il y a déjà eu quelques cas célèbres...

ELEPHANT MAN
Excusez-moi...

Elephant Man rejoint le jeune Charles Taylor.
Treves sort.
 
@ Scène 4
(Elephant man, Charles Taylor)

Le violon s’arrête.

ELEPHANT MAN
Encore...

Joue-moi

Le jeune Taylor reprend le dernier thème et sort. Elephant man reste seul.

ELEPHANT MAN
Mon Dieu...
Pardonnez-moi...
Je n’arrive plus à espérer...
Je suis si fatigué...
Mon Dieu...
Pardonnez-moi....
Je n’ai jamais eu une nuit d’homme...
Toute une nuit sans me réveiller...
Toute une nuit sans me déformer...
Je suis si fatigué...
J’ai aimé la vie
autant que je le pouvais...
Vous ne pouvez plus rien me demander...

Elephant Man regarde le portrait de sa mère.

ELEPHANT MAN
Pourquoi m’avez vous laissé vivre
à la place de mon frère ?
Pourquoi moi...
Et pas lui ?
Il était normal...
Il ressemblait tant à ma mère...
Elle aurait été si heureuse de le garder...
De pouvoir l’aimer au lieu de me consoler...
Elle a tellement souffert à cause de moi...
Mon Dieu..
Pardonnez-moi...
Je préfère être seul...
Je ne veux pas mourir
devant quelqu’un d’autre...
J’ai trop honte de moi...
Je ne veux plus que l’on me voie...
J’ai trop honte de moi...
Je ne veux plus qu’on me regarde...
Je sais bien qu’ils vont continuer
à me présenter, à me montrer
dans les facultés...
Même quand je ne serai plus là
ils vont continuer
à me regarder, à m’examiner...
Je sais bien que pour eux,
je ne serai toujours qu’une curiosité..

Elephant Man va s’asseoir sur le lit.

ELEPHANT MAN
(doucement)
Pour une fois,
Je vais dormir...
Je vais dormir
comme un homme...Mon Dieu...
Est-ce que je serai guéri
lorsque je me présenterai devant vous ? Mon Dieu...
Etes-vous le mien
comme celui des autres ?

Elephant Man se renverse en arrière, en travers du lit.
Il meurt, la nuque brisée...

 

- Fin de l’OPÉRA -

 


Famous Composers Quick Link:
Bach | Beethoven | Chopin | Dowland | Handel | Haydn | Mozart | Glazunov | Schumann | R Strauss | Vivaldi
8:44:08 AM, 21 April 2014
All Naxos Historical, Naxos Classical Archives, Naxos Jazz, Folk and Rock Legends and Naxos Nostalgia titles are not available in the United States and some titles may not be available in Australia and Singapore because these countries have copyright laws that provide or may provide for terms of protection for sound recordings that differ from the rest of the world.
Copyright © 2014 Naxos Digital Services Ltd. All rights reserved.     Terms of Use     Privacy Policy
-208-
Classical Music Home
NOTICE: This site was unavailable for several hours on Saturday, June 25th 2011 due to some unexpected but essential maintenance work. We apologize for any inconvenience.