About this Recording
8.554774 - Polish Heart (The)
English  French 

THE POLISH HEART

Héroïsme, fierté, bonheur, romantisme et mélancolie. Voilà quelques-uns des termes pouvant décrire l'importance de l'héritage musical polonais. The Polish Heart a été créé pour évoquer ces émotions et, en autant que soixante-dix minutes le permettent, explorer la grande richesse de la musique classique polonaise.

Quoique quelques-uns des classiques polonais les plus connus y soient inclus, ce disque contient également plusieurs joyaux qui ont été négligés et qui sont restés trop longtemps méconnus. En ce sens, l'écoute de l'enregistrement The Polish Heat est une invitation à découvrir l'âme musicale de la Pologne.

Fryderyk Chopin (1810-1849) est peut-être le compositeur polonais le plus célèbre. La Polonaise et le Norturnr que nous avons choisis sont parmi ses œuvres les plus populaires. Les deux autres pièces présentées ici sont moins connues: La première, Już Miesiac Zeszedt (La lune a disparu), est un air charmant inspiré d'une vieille chanson polonaise. La dcuxième. un vigoureux Krakowiak. est une danse de Cracovie, l'ancien siège de la royauté polonaise.

Henryk Wieniawski (1835-1888) est au violon ce que Chopin est au piano: un grand virtuose et un compositeur. Bien que ses compositions soient souvent associées à une très grande difficulté technique, Wieniawski avait aussi une passion et une profonde compréhension pour la musique folklorique polonaise, comme le démontrent les deux Mazurkas interprétées sur ce disque.

C'est en 1856 que Tekla Badarzewska-Baranowska (1834-1861) écrivit sa pièce au caractère fantasque et destinée à être jouée dans les salons mondains fréquentés par ses amis. La prière d’une vierge est par la suite devenue le succès international que l'on connaît et fit l'objet de plus de quatre-vingt éditions à travers le monde.

Ignacy Jan Paderewski (1868-1941) est représenté par son exquise Mélodie en sol bémol majeur. Paderewski fut un excellent pianiste et compositeur, ainsi qu'un politicien très actif. Durant la Première guerre mondiale, il interrompit sa carrière internationale pour se consacrer au rétablissement de l'État polonais. Bel homme, charismatique, Paderewski devint le premier premier ministre de la Pologne en 1919, puis plus tard travailla en tant que ministre des Affaires étrangères.

Leopold Godowsky (1870-1938) est né en Pologne et prit plus tard la nationalité américaine. Il est considéré comme l'un des plus grands pianistes de tous les temps. Ses compositions ont influencé plusieurs de ses contemporains qui ont écrit pour le piano, tels Prokofiev, Rachmaninov et Ravel. Sa Mélodie meditative dédiée à sa femme, est superbement obsédante.

II est surprenant de constater que la musique de Karol Szymanowski (1882-1937) ne soit pas mieux connue en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord. Il était un excellent compositeur dont le style rappelle Ravel et Debussy. Cette Étude mélancolique a été orchestrée par son ami le chef d'orchestre Grzegorz Fitelberg. L’autre œuvre de Szymanowski est extraite du ballet-pantomime Harnasie, un bon exemple de sa fascination pour la musique animée du peuple montagnard Tatra.

Alexander Tansman (1897-1986), polonais de naissance et français d'adoption, est aussi de l'école de la tradition folklorique polonaise. Les trois morceaux sont extraits de la Suite in modo polonico qu'il a écrit pour son grand ami le légendaire guitariste Andrés Segovia. C'est une musique colorée, contemplative et essentielle, jouée sur un instrument qu'on n'associe pas généralement aux traditions d'Europe orientale.

Witold Lutosławski (1913-1994) est considéré comme le leader de l'avant-garde musicale polonaise de sa génération. Il était un maître de l'orchestration. Il créa de nouveaux timbres et de nouvelles textures sonores par ses combinaisons insolites d'instruments. Pour le représenter nous avons choisi la belle Piosenka, dans laquelle il utilise une mélodie du village de Machowo dans la Pologne du sud-est.

Quand Henryk Mikołaj Górecki (né en 1933) a écrit sa Troisième Symphonie en 1976, il ne pouvait s'imaginer qu'elle deviendrait un des plus grands succès des années 1990 sur disques classiques, et qu'elle dépasserait même plusieurs des succès populaires autour du monde. Les paroles du deuxième mouvement ont été trouvées gravées dans les murs d'une cellule de prison de la Gestapo à Zakopane, où une jeune fille de dix-huit ans était emprisonnée. Dans sa prière, elle invoque la protection de la Reine du Ciel. Les thèmes lyriques de Górecki se développent puissamment et en toute simplicité.

The Polish Heart est une invitation à explorer la richesse et la diversité de la culture musicale polonaise. C'est tout simplement un échantillon de plusieurs siècles de trésors musicaux qui ne demandent qu'à être découverts.

Grzegorz Przygocki et Chris Pannell


Close the window