About this Recording
8.557602 - PETITGIRARD: Cello Concerto / Le Legendaire / Dialogue
English  French  German 

Laurent Petitgirard (né 1950)
Dialogue pour alto et orchestre • Concerto pour violoncelle et orchestre • Le Légendaire

 

Musicien éclectique, sa carrière de compositeur de musique symphonique et de musiques de films se double d'une activité de chef d'orchestre invité dans le monde entier (Orchestre de l'Opéra National de Paris, Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Orchestre National de France, Bamberger Philharmoniker, Berliner Symphoniker, TonHalle, de la Fenice, de la BBC, Seoul Philharmonic & KBS, Suisse Romande,…). Directeur musical de l'Orchestre Symphonique Français de 1989 à 1996, il a été élu Directeur Musical de l'Orchestre Colonne en décembre 2004.

Son premier opéra, Joseph Merrick dit Elephant Man, créé sous sa direction à Prague, puis à Nice dans une mise en scène de Daniel Mesguich, est sorti en CD ( Naxos 8.557608-09) et DVD-V (Marco Polo 2.220001) et a été présenté dans une nouvelle production en mai 2006 par l'Opéra de Minnéapolis.

Après Le Fou d'Elsa, pour voix d'alto et orchestre, ses dernières oeuvres comprennent également Le plus ardent à vivre… (septuor avec harpe), Poème pour grand orchestre à cordes, et Dialogue pour alto et orchestre et Les Douze Gardiens du Temple (Commande de Radio-France, créé au Festival Présences 2006). Son deuxième opéra, Guru, commande d'Etat, sera créé à l'Opéra de Nice en novembre 2009.

Laurent Petitgirard a reçu le Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2000 et le Prix Musique 2001 de la SACD. Commandeur des Arts et Lettres, Il a été élu en décembre 2000 membre de l'Académie des Beaux-Arts. Dialogue pour alto et orchestre (2002) est dédiée à Jesse Levine qui l'a créée à Mulhouse ( France ) le 9 mai 2003. Plus qu'un soliste simplement accompagné par un orchestre, cette oeuvre est conçue comme un dialogue permanent. C'est en fait une oeuvre de musique de chambre pour soliste et grand orchestre. Dialogue pour alto et orchestre est une commande de La Filature de Mulhouse et de Jesse Levine.

Le Concerto pour violoncelle et orchestre est créé par Gary Hoffman le 9 décembre 1994, Salle Pleyel et à l'inverse de la plupart de mes oeuvres, n'est basé sur aucun argument. Son seul propos est l'exaltation de ce merveilleux instrument qui peut tout dire, surtout lorsque Gary Hoffman est là pour le faire chanter. Le paradoxe de la vie aura fait que cette oeuvre, sans aucun programme, se sera assombrie dans son dernier mouvement, de par la disparition subite de mon très cher ami Philippe Guilhaume. Je ne veux faire aucun commentaire esthétique sur cette musique. J'écris ce que j'entends, sans chercher à définir d'autres critères que l'émotion et le rythme. C'est pour cette raison que ce concerto est dédié à Marcel Landowski, le plus libre de nos grands aînés.

Composé en 1983-84, Le Légendaire, concerto pour violon, choeur et orchestre en un seul mouvement est basé autour de l'affrontement, puis de la communion du violon d'une part, du choeur et de l'orchestre d'autre part. Le texte du choeur est en espéranto. Le compositeur a utilisé une vingtaine de mots tirés de ce langage qui tournent tous autour de l'idée de la légende. Il s'agit d'un assemblage de concepts mais en aucun cas d'un texte véritable. Le “Légendaire”, c'est celui qui vient d'ailleurs, que ce soit Peter Pan, E.T. ou Bouddha. Il visite les hommes, rencontre la guerre, délivre un message de paix et s'en va, comme dans la légende, “ Kiel Legendo”. C'est l'histoire d'une visite. Le Légendaire a été créé dans le cadre du Festival de Flaine le 19 août 1986 par Augustin Dumay, dédicataire du Concerto, l'orchestre et le choeur du Festival étant placés sous la direction du compositeur.

Laurent Petitgirard

Lexique des mots utilisés: ( Le Légendaire )

Alilendo - pays étranger
Alilendulo - un étranger
Alveno - arrivée
Amo - amour
Cetero - rester
ci - ici
Dio - Dieu
Forino - le départ
Fremda - étranger
Homo - l'homme
Ido - les descendants
Infano - les enfants
Kantado - le chant
Kiel - comme
Legendo - légende
Maliva - la mort
Parigi - faire la paix
Prego - la prière
Suno - le soleil

 


Close the window