About this Recording
8.559059 - SOUSA, J.P.: Music for Wind Band, Vol. 2 (Royal Artillery Band, Brion)
English  French  German  Spanish 

Le nom de John Philip Sousa est associé à l’Amérique du début du 20ème siècle, à l’innocence relative et l’énergie impétueuse d’une nation encore jeune. Son harmonie s’est produite dans des centaines de petites villes américaines et a représenté l’Amérique à travers le monde. John Philip Sousa, né le 6 novembre 1854, atteint la célébrité à une vitesse surprenante. En 1880, à l’âge de 26 ans, il devient chef d’harmonie des U.S. Marines. En douze ans, l’harmonie considérablement améliorée connaît une grande renommée et les compositions de Sousa lui valent le surnom de "Roi de la Marche" (The March King). Sousa ne s’arrête pas là, et l’harmonie qu’il forme en 1892 sera saluée par le monde entier.

Pendant ses sept premières années d’existence, l’harmonie donna 3,500 concerts ; à une époque où les voyages se faisaient exclusivement en train et en bateau, il parcourut plus d’un million et demi de kilomètres en presque quarante ans. En 1900, 1901, 1903, et 1905, l’harmonie se produisit en Europe, et à la grande époque des concerts d’orchestre de 1910-11, effectua une tournée mondiale. La popularité inconnue jusqu’alors de l’harmonie de Sousa eut lieu à une époque où les orchestres américains étaient peu nombreux. C’est pendant la guerre civile et jusqu’aux années 1920, que les harmonies occupèrent le premier plan de la vie musicale américaine. On ne connaissait alors pas d’harmonie aussi performante que celle de Sousa. Sousa modifia l’orchestre de cuivres en éliminant un certain nombre de cuivres et d’instruments à percussion, en augmentant le nombre des vents, et en ajoutant une harpe. Son génie de la direction d’orchestre attira les meilleurs musiciens et réussit à créer un ensemble capable d’exécuter des oeuvres presque aussi variées que celles d’un orchestre symphonique. L’harmonie de Sousa devint une norme à laquelle les autres harmonies américaines durent se mesurer; elle contribua à améliorer de façon notable la qualité de ces dernières, et ce au niveau national.

Les compositions de Sousa ont également assuré sa renommée. Des marches telles que The Stars and Stripes Forever, El Capitan, Washington Post, et Semper Fidelis sont connues partout comme les meilleures du genre. Sousa disait qu’une marche "devrait faire sortir du rang un homme avec une jambe de bois", ce qu’ont fait les siennes sans aucun doute. Bien qu’il ait normalisé le genre de la marche militaire telle qu’on la connaît aujourd’hui, Sousa n’était pas uniquement un "faiseur de marches"; compositeur exceptionnellement inventif, il est l’auteur de plus de deux cents oeuvres, dont des poèmes symphoniques, des suites, des opéras et des opérettes. Ses idées sur l’instrumentation et la couleur tonale ont influencé nombre de compositeurs classiques, et ses opérettes aux intonations patriotiques et vigoureuses des années 1890 ont contribué à développer une forme musicale typiquement nationale dans le théâtre américain.

La bibliothèque de l’harmonie de Sousa contient plus de dix mille titres, parmi lesquels on retrouve les nombreuses compositions pour harmonie de Sousa, notamment les marches mais aussi d’autres compositions. La présente série vise à les présenter au grand public.

1 The Royal Welch Fusiliers (1929)

La marche des Royal Welch Fusiliers fut écrite en souvenir de la collaboration entre les Marines américains et le Deuxième bataillon des fusilliers gallois de la cour pendant la Guerre des Boxers en Chine en 1900. La première fut donnée à Washington lors du dîner annuel de Gridiron en présence du président Hoover. La marche fut ensuite jouée à la Maison Blanche deux semaines plus tard, et ce même mois, Sousa la reprit en Angleterre en dirigeant l’orchestre du Deuxième bataillon des fusilliers gallois de la cour.

2 Untitled March (1930)

Cette marche sans titre de 1930, quasiment achevée deux ans avant la mort de Sousa, ne fut découverte qu’en 1988 lorsque Loras Schissel, spécialiste de Sousa, réussit à faire correspondre deux longs morceaux de partition qui avaient été séparés. Keith Brion dirigea la première en 1990 avec l’Harmonie symphonique de Stockholm. Sousa attendait généralement la première représentation d’une marche avant de lui donner un titre, et celle-ci resta donc sans titre.

3 The Fairest of the Fair (1908)

The Fairest of the Fair fut composée pour la Boston Food Fair (foire alimentaire). On dit que Sousa avait été marqué par la beauté et le charme d’une jeune femme qu’il avait vue l’année précédente à la foire. Peu importe ce qui le motiva, cette marche est une de ses plus belles compositions.

4 Songs of Grace and Songs of Glory (1892)

Pour sa première saison, l’harmonie de Sousa cherchait un mélange de musiques religieuses à jouer lors des concerts du dimanche. Sousa créa Songs of Grace and Songs of Glory d’après les hymnes populaires de l’époque. Cette marches’achève sur un arrangement émouvant de Nearer My God to Thee, qu’il avait déjà arrangé pour l’harmonie des Marines lors des funérailles du président Garfield.

5 Willow Blossoms (1916)

De 1901 à 1928, la résidence d’été de l’harmonie devint le Willow Grove Park de Philadelphie. Sousa et son harmonie furent longtemps l’attraction principale du parc. Sousa composa la charmante Willow Blossoms sous la forme d’un lent ragtime. La marche fut dédiée "aux employés et aux visiteurs du Willow Grove Park". La musique rappelle un saule pleureur qui se balance sous la brise délicatement parfumée d’un soir de printemps. Sousa sous-titra cette marche "Une légende".

6-8 At the Movies (1922)

Sous-titré Scenarios of Cinematographers, le premier mouvement de At the Movies dépeind des étudiantes à qui on fait la sérénade dans une université. Dans le second mouvement, la jeune fille timide implore qu’on la laisse tranquille alors qu’elle est poursuivie par les assiduités d’un fieffé coquin. Le troisième, un ragtime à la mode rustique, décrit une danse qui a lieu sur le mail du village.

9 The Rose, Shamrock and Thistle (Patrol of the United Kingdom) (1901)

The Rose, Shamrock and Thistle fut composée pour la tournée anglaise de l’harmonie de Sousa en 1901. La rose était en honneur de l’Angleterre, le chardon (thistle) en l’honneur de l’Ecosse, et le trèfle (shamrock) en l’honneur de l’Irlande. Cet arrangement constitue un accompagnement idéal à la célèbre American Patrol de Meacham.

10 Wisconsin Forward Forever (1917)

Il ne fait aucun doute que la Première Guerre mondiale a inspiré certaines des meilleures marches de Sousa, dont trois sont présentées ici. Wisconsin Forward Forever fut dédiée à l’Université du Wisconsin, mais son titre original est Wisconsin to the Front.

11 Solid Men to the Front (1918)

Solid Men to the Front est une des plus belles, des plus puissantes marches de Sousa. C’est aussi l’une des rares pièces que l’harmonie enregistra sous la direction du Roi de la marche.

12 King Cotton (1895)

Cette marche fut créée à l’occasion de l’exposition sur le coton organisée par les états du sud à Atlanta. Sans conteste l’une de ses plus grandes marches, elle marqua la première apparition notable de l’harmonie de Sousa dans le sud des Etats-Unis. Il est probable qu’il l’a pensée comme une suite au grand succès de musique dansante que fut The Washington Post (1888), puisque la mélodie de ce magnifique trio, King Cotton, se joue presque comme The Washington Post, mais à l’envers.

13 Bullets and Bayonets (1918)

Bullets and Bayonets, une autre marche inspirée par la Première Guerre mondiale, fut dédiée "aux officiers et aux hommes de l’infanterie américaine".

Keith Brion

Version française: Elisa Simonot-Kahan


Close the window