About this Recording
8.572812 - Choral Music (Canadian) - CORLIS, T. / ENNS, L. / TIEFENBACH, P. / WATSON HENDERSON, R. (I Saw Eternity) (Elora Festival Singers, Edison)
English  French 

I Saw Eternity

 

Timothy Corlis a grandi à Kitchener-Waterloo, région du sud-ouest de l’Ontario. Les chants qui ont bercé sa jeunesse imprègnent sa musique. Fixé à Vancouver, il travaille présentement à compléter son Doctorat en musique à la University of British Columbia (UBC). À ses activités de compositeur s’ajoutent le travail d’enseignant et de chef de choeur. Il croit profondément que le pouvoir de la musique peut transformer une société. Ce concept se reflète dans le Gloria, tiré de sa Missa Pax, oeuvre créée en 2009 par Elora Festival Singers.

Leonard Enns mène aussi une fructueuse carrière de compositeur, d’enseignant et de chef de choeur. Membre de la faculté du Conrad Grebel College de la University of Waterloo, il est le fondateur du Da Capo Chamber Choir. Après avoir remporté le concours Polyphonous Choral Competition de Seattle (Washington) en 2008, Leonard Enns reçut une commande pour une oeuvre ‘explorant le concept du temps.’ L’oeuvre I Saw Eternity, sur un texte du poète métaphysique gallois Henry Vaughan (1622- 1695), évoque l’idée que le temps, pour l’homme, n’est qu’un simple reflet de l’éternité.

Le pianiste et compositeur Peter Tiefenbach a poursuivi ses études musicales au Canada, aux États- Unis et au Royaume-Uni avant de s’installer à Toronto. Remarquable accompagnateur, il est reconnu pour ses nombreuses collaborations avec de grands chanteurs canadiens dont la regrettée Maureen Forrester, Russell Braun et Donna Brown. Il enseigne maintenant à la Glenn Gould School du Conservatoire royal de musique de Toronto. Le Magnificat et Nunc dimittis ont été écrits à la demande d’Elora Festival Singers, en 2005. Le Nunc dimittis (Cantique de Siméon), tiré du second chapitre de l’Évangile selon Saint-Luc, et le Magnificat (Cantique de la Vierge Marie), forment une partie de l’office des vêpres traditionnel de l’Église anglicane.

Le nom de Ruth Watson Henderson suscite le respect dans le monde de la musique chorale au Canada. Diplômée du Royal Conservatory of Music et de la Mannes School of Music de New York, elle fut longtemps pianiste attitrée d’ensembles renommés, comme Festival Singers of Canada (qui prit plus tard le nom de Elmer Iseler Singers), ainsi que du Toronto Children’s Chorus. Ses oeuvres chorales font désormais partie du répertoire canadien, et sont entendues sur tout le continent. En son honneur, la Fédération chorale de l’Ontario (Choirs Ontario) a créé un concours de composition de musique chorale qui porte son nom. Missa Brevis, écrite à l’intention des Elmer Iseler Singers en 1974, compte parmi ses oeuvres les plus populaires.

Né en Angleterre, Paul Halley a poursuivi ses études musicales à Trinity, Oxford, puis à Ottawa au Canada. De 1977 à 1990, il fut titulaire des orgues et maître de chapelle à la Cathédrale St. John the Divine à New York. Parallèlement, il se joignit au célèbre Paul Winter Consort, un groupe innovateur reconnu pour ses expérimentations musicales dirigé par le saxophoniste Paul Winter, avec qui il partage cinq prix GRAMMY®. Fixé à Halifax, en Nouvelle-Écosse depuis 2007, Paul Halley est directeur musical de la Chapelle de la University of King’s College. L’hymne Bring Us, O Lord God est une commande du Grace Cathedral Choir of Men and Boys de San Francisco, pour souligner le 25ième anniversaire de service de son directeur musical.

Originaire de la Colombie-Britannique, Craig Galbraith poursuit présentement ses études de doctorat à l’Université de Toronto. Bien qu’il adore le chant, la musique vocale et chorale, Craig Galbraith aime aussi explorer le monde de la musique électroacoustique, la musique de chambre, l’opéra et la musique orchestrale. C’est en 2005, à la demande d’Elora Festival Singers, qu’il composa Silence. Cet ancien hymne a inspiré plusieurs compositeurs, notamment Ralph Vaughan Williams.

Né en Italie de parents Slovènes, Marjan Mozetich a immigré au Canada alors qu’il était enfant. Diplômé du Conservatoire royal de musique de Toronto et de l’Université de Toronto, il se rendit à Rome pour étudier auprès du grand Luciano Berio. Il enseigne maintenant la musique à la Queen’s University de Kingston, en Ontario. De l’expressionisme d’avant-garde au minimalisme, sa musique a évolué vers un style spirituel post-romantique, mais toujours empreint d’originalité. Flying Swans fait figure d’exception dans la musique de M. Mozetich, dont la plupart des oeuvres sont instrumentales. La pièce pour choeur et violoncelle utilise un texte de Rabindranath Tagore, poète et philosophe indien couronné d’un Prix Nobel.

Diplômé de Queen’s University de Kingston et de University of Iowa, Mark Sirett est fondateur et directeur de Cantabile Choirs de Kingston. Il a enseigné à University of Alberta, University of Western Ontario de même qu’à Queen’s University. Depuis sa fondation en 1996, Cantabile Choirs de Kingston a reçu de nombreux prix et récompenses dans le cadre de différents concours régionaux, nationaux, et au niveau international. Le texte de Bless the Lord for the Good Land provient du huitième chapitre du Livre du Deutéronome.

La musique chorale est l’une des multiples facettes du talent de Glenn Buhr. On dénote dans ses compositions les influences du jazz, du classique, de Broadway et même de la musique de l’Inde et du Proche Orient. Dans les années 1990, alors qu’il était Compositeur en résidence du Winnipeg Symphony Orchestra, Glenn Buhr a contribué à la mise sur pied du Winnipeg New Music Festival, dont il fut aussi le curateur. Ses oeuvres ont été jouées entre autres par le Toronto Symphony Orchestra, l’Orchestre symphonique de Montréal et la BBC Symphony. Glenn Buhr est présentement membre de la faculté du Contemporary Music Program de la Wilfrid Laurier University. En 1997, suite à une crue des eaux extrême, la Rivière Rouge (située au sud de Winnipeg) sortit de son lit, causant une désastreuse inondation. Glenn Buhr comptait parmi les nombreuses victimes ayant perdu leur foyer, leurs possessions dans la localité de Ritchot. ‘Après avoir perdu ma maison, j’étais en état de deuil’, explique le compositeur. Inspiré par l’événement, il composa alors une messe. Extrait de cette messe, l’Agnus Dei qui figure sur ce disque est une commande d’Elora Festival Singers.

D’origine lettone, Imant Raminsh vit au Canada depuis 1948. Après ses études au Conservatoire royal de Musique et à l’Université de Toronto, il se rendit en Autriche pour perfectionner son art au Mozarteum de Salzbourg. Pour plus d’une trentaine d’années, Imant Raminsh a tenu le poste de Second violon solo du Okanagan Symphony Orchestra. Il a de plus fondé le Youth Symphony de la vallée d’Okanagan, en Colombie- Britannique. En 2007, Imant Raminsh reçut l’ordre des Trois Étoiles de la République de Lettonie, son pays natal. Imant Raminsh est particulièrement réputé pour ses oeuvres chorales. Le Psaume 23, composé en 1984, est l’un des deux psaumes qu’il a créés pour voix de femmes et piano.

Stephen Chatman compte parmi les compositeurs les plus prolifiques et réputés au pays. Il a étudié auprès de grands maîtres dont le compositeur américain William Bolcom, et le regretté Karlheinz Stockhausen. Il est responsable du programme de composition de la UBC’s School of Music de Vancouver, où il enseigne depuis 1976. Sa musique aux tendances complexes et atonales prit une nouvelle direction après 1982, alors qu’il adopta un style plus spirituel qui semble rejoindre un plus grand auditoire. Commandée par le Vancouver Chamber Choir en 1999, Remember est extraite de Two Rossetti Songs, sur un texte de Christina Rossetti, poétesse anglaise du 19ième siècle, mieux connue pour son populaire chant de Noël, In the Bleak Midwinter.


Rick Phillips
www.soundadvice1.com

La production de cet enregistrement a été rendue possible grâce à un don généreux de Ellen Pearson.


Close the window