Classical Music Home

The World's Leading Classical Music Group

Email Password  
Not a subscriber yet?
Keyword Search
in
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


S├ębastien Foucart
ConcertoNet.com, August 2013

VERDI, G.: Falstaff (Glyndebourne, 1976) (NTSC) 102315
VERDI, G.: Falstaff (Maggio Musicale Fiorentino, 2006) (NTSC) 107309

La parution presque simultanée de deux Falstaff chez Arthaus incite à les confronter. Trente ans séparent la production de Luca Ronconi (né en 1933) au Mai musical florentin (2006), déjà chroniquée dans nos colonnes, de celle de Jean-Pierre Ponnelle (1932–1988) au festival de Glyndebourne (1976). Les deux se hissent à un haut niveau mais la plus ancienne emporte l’adhésion: la scénographie paraît plus classique, plus fidèle, que la plus récente dans laquelle—signe des temps sans doute—les époques se mêlent. Ponnelle et Ronconi règlent à la perfection le mécanisme d’horlogerie ultra précis de l’ultime opéra de Verdi. Leur approche reste traditionnelle—auberge, malle en osier, ventre proéminent de Falstaff, féerie sylvestre de la dernière scène—mais qui s’en plaindra? Le travail du metteur en scène français possède toutefois ce petit quelque chose d’indéfinissable en plus—l’humour, la grâce, la fluidité—qui confère à ce témoignage un statut de référence.

Distribution au point dans l’une comme dans l’autre version: chacun a le physique de l’emploi et chante au mieux. Le Falstaff paradoxalement vieux et juvénile de Ruggiero Raimondi possède de nombreux atouts, même sur le plan vocal, malgré l’usure du temps et un timbre sans attrait. Celui de Donald Gramm, physiquement idéal, touche immédiatement: plus encore que son concurrent, ce dernier évolue avec bonhommie et naturel dans les habits négligés de ce sympathique ivrogne. Le Ford de Benjamin Luxon, extraordinaire de prestance et d’assurance, l’emporte sans conteste sur celui, en retrait, de Mario Lanza. Le Fenton de Daniil Shtoda tient son rang mais le couple formé à Glyndebourne par Max-Rene Cosotti et la délicieuse Elizabeth Gale (Nannetta) fonctionne mieux. Les commères bavardent et manigancent à souhait dans les deux versions. Si le quatuor, dans la plus récente, se distingue par son homogénéité, la Mrs Quickly jubilatoire de Nucci Condo et l’Alice Ford malicieuse de Kay Griffel rendent celui de Glyndebourne encore plus savoureux. La direction exemplaire de Zubin Mehta, à la tête d’un orchestre vif, précis et subtil, constitue un atout considérable, mais celle de John Pritchard, certes dévalorisée par la prise de son, est admirable également.

Si ces deux DVD procurent bien du plaisir, comment résister au charme vieillot mais savoureux de la production de Glyndebourne? © 2013 ConcertoNet.com






Famous Composers Quick Link:
Bach | Beethoven | Chopin | Dowland | Handel | Haydn | Mozart | Glazunov | Schumann | R Strauss | Vivaldi
6:31:30 AM, 19 December 2014
All Naxos Historical, Naxos Classical Archives, Naxos Jazz, Folk and Rock Legends and Naxos Nostalgia titles are not available in the United States and some titles may not be available in Australia and Singapore because these countries have copyright laws that provide or may provide for terms of protection for sound recordings that differ from the rest of the world.
Copyright © 2014 Naxos Digital Services Ltd. All rights reserved.     Terms of Use     Privacy Policy
-208-
Classical Music Home
NOTICE: This site was unavailable for several hours on Saturday, June 25th 2011 due to some unexpected but essential maintenance work. We apologize for any inconvenience.