Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Simon Corley
ConcertoNet.com, December 2012

Comme Guido Cantelli quatorze mois auparavant, Ataúlfo Argenta (1913–1958) disparut prématurément dans des conditions tragiques (l’inhalation de monoxyde de carbone dans son garage, après voir fait tourner trop longtemps le moteur et le chauffage de sa voiture). Même s’il a travaillé en studio à partir 1953 pour Decca à Londres et à Genève et si certains enregistrements de concert sont par ailleurs disponibles, tout témoignage de son art est bienvenu, surtout lorsqu’il s’agit de quasi-inédits. ICA Classics revendique ainsi la première parution en disque compact de cinq Préludes ou extraits symphoniques de zarzuelas de Chapí—dont Música clásica avec ses citations de Beethoven et Mendelssohn—et Giménez (1955–1957): un répertoire d’élection pour le chef espagnol, qui fait pétiller (en studio) le Grand orchestre symphonique de Madrid. Mais il est encore plus intéressant de l’entendre hors de la musique de son propre pays—ses Falla sont tout aussi réputés: il suffit de se souvenir qu’il est mort quelques semaines avant d’entamer une intégrale des Symphonies de Brahms avec le Philharmonique de Vienne. Il n’en reste hélas que des regrets, à en juger par une Troisième Symphonie «Héroïque» de Beethoven (24 mai 1957) de belle allure, malgré une acoustique fluctuante, cotonneuse et réverbérée et un Orchestre national d’Espagne aux timbres peu plaisants. Toujours en public, l’Orchestre de la Suisse romande, pour lequel Ansermet voyait en lui son successeur, est évidemment plus affûté dans l’Ouverture de La Fiancée vendue de Smetana (29 août 1957), svelte et précise (ICAC 5087). © 2012 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group