Classical Music Home

The World's Leading Classical Music Group

Email Password  
Not a subscriber yet?
Keyword Search
in
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Christophe Huss
Le Devoir, October 2009

Le Centre interdisciplinaire de recherche en médias musicaux et technologie (CIRMMT) de l’Université McGill a tenté de recréer en studio l’acoustique de neuf salles fréquentées par Haydn pour enregistrer, sous les doigts de Ton Beghin, l’intégrale de ses oeuvres pour clavier. Naxos publie ce Virtual Haydn Project en DVD Blu-ray.

Le projet Haydn, mené entre 2004 et 2007, a trois concepteurs: le pianofortiste Tom Beghin, l’ingénieure de son Martha de Francisco et l’«architecte d’acoustiques virtuelles» Wieslaw Woszczyk.

Il s’agissait de tracer un parcours sonore de Haydn jouant divers instruments dans des lieux différents, au gré de ses pérégrinations. Dans un premier temps, sept copies d’instruments anciens ont été conçues spécialement. On ne peut qu’appuyer Tom Beghin sur ce point-là. La facture des répliques s’est diversifiée et améliorée de telle sorte que le recours à un instrument historique, à la mécanique marquée par le temps, n’a plus vraiment sa raison d’être.

Beghin rejoint ainsi des artistes tels que Ronald Brautigam, Robert Kohnen ou Alexei Lubimov, alors que Paul Badura-Skoda reste le grand défenseur des instruments anciens authentiques, qu’il va chercher dans les collections et les musées. Beghin a d’ailleurs eu recours, pour trois des instruments, au facteur préféré de Brautigam, Chris Maene

Le château est au sous-sol

Pour recréer des acoustiques, il faut les définir. Wieslaw Woszczyk a entrepris ce travail dans des endroits tels que la résidence de Haydn à Eisenstadt, des salons du palais Esterhazy à Eisenstadt, du palais Lobkowitz ou de l’Albertina de Vienne, avec ses murs tendus de soie. Pour simuler un salon type de l’époque, l’équipe est aller calibrer l’acoustique de la salle de Nantes du château Ramezay à Montréal.

La calibration d’une acoustique se fait en mesurant la réaction d’une pièce à des impulsions. En fait, on «excite» la salle par des sons de différentes fréquences et longueurs et on voit comment elle répond. Ces paramètres sont enregistrés, comptabilisés et traduits en un modèle numérique.

Le tout est reconstitué sous un «dôme acoustique» (notre photo) au Centre interdisciplinaire de recherche en médias musicaux et technologie (CIRMMT). Tom Beghin et son instrument sont placés sous ce dôme. Beghin peut entendre sonner son instrument dans une salle virtuelle reprogrammée en studio.

La salle des glaces du palais d’Eisenstadt dans un sous-sol de la rue Sherbrooke!

La place du Prince

Il ne manque plus que les costumes et l’auditeur prend la place du prince écoutant son musicien préféré. C’est d’ailleurs l’effet voulu. Car lorsqu’on définit une acoustique, il faut faire des choix.

Le premier est de savoir si l’on veut une écoute égoïste ou de concert. L’acoustique d’une pièce varie en effet grandement selon le nombre d’individus qui y sont rassemblés. Si l’on voulait donner l’impression d’un «concert princier au temps de Haydn», il aurait fallu prendre les mesures acoustiques avec des salles remplies. Les concepteurs du projet, pour des raisons pratiques évidentes -- d’autant que les mesures ont été faites de nuit pour éviter les bruits parasites --, ont choisi des salles vides.

Le second est de savoir où se situe l’auditeur. L’écoute du produit fini ne manque pas d’étonner, car si l’on parle beaucoup de salles reconstituées, l’enregistrement, proche, documente surtout l’instrument. Réponse des concepteurs: la perspective est celle du prince, auditeur privilégié, à deux mètres de l’instrument.

Le Virtual Haydn Project repose évidemment sur la logique d’une adéquation naturelle d’un instrument et d’une salle. De ce point de vue, les choix sont excellents. Le parcours est organisé en dix «concerts», dans lesquels les clavicordes se retrouvent dans des acoustiques intimes et le spectaculaire piano Longman, Clementi & Co. de 1798, dans une quasi-salle de concert. Évidemment, un clavicorde se perdrait dans cette même salle, alors que le piano, avancé pour l’époque, saturerait complètement le studio de travail de Haydn.

Sur un disque-bonus, un bref morceau a été enregistré sur ces sept instruments, chacun étant intégré dans les neuf acoustiques. L’auditeur peut se faire une idée en entendant les 63 combinaisons.

Compromis

Le Virtual Haydn Project est plein d’enseignements. D’abord, il anticipe le fait que le support Blu-ray deviendra, dans le futur, le support audio multicanal de référence, une sphère où il remplacera le SACD. Il se hisse au niveau de définition sonore du SACD, ce que le DVD Vidéo ne peut pas.

Ensuite, il repose forcément sur des compromis. Un musicien normalement éduqué joue en fonction de la réponse acoustique d’une salle. Comme il s’agit d’un enregistrement, si l’on avait laissé allumé le «dôme acoustique» au moment de l’enregistrement, on aurait capté l’instrument et les haut-parleurs. Ton Beghin a donc été placé dans le dôme acoustique pour prendre ses repères sonores, mais le dôme lui-même a été débranché au moment de l’enregistrement. Même si l’on sait que le musicien s’entendait dans un casque, il importe avant tout d’y croire…

Acoustique ou non, il y a aussi le fait que le maître d’oeuvre de ce que vous entendez dans votre salon reste l’ingénieur du son. La proximité choisie par Martha de Francisco est défendable, mais elle évacue un peu l’«effet salle» en donnant la primauté à une documentation sonore de l’instrument.

Enfin, la démonstration effectuée fin septembre dans les locaux de l’Université McGill a permis de s’apercevoir que l’idée de «théorie de la relativité» ne valait pas que pour les équations d’Einstein. Sur le perfectionné matériel sonore du CIRMMT, on entendait clairement une sorte de rumble (grondement), de très faible niveau, certes. Après plusieurs «vraiment?» et autre «ah, vous croyez?», nous avons cru comprendre que la climatisation du bâtiment où se trouve le studio d’enregistrement a pu jouer les trouble-fête! Reste à savoir si cela s’entendra en écoute à domicile dans les Blu-ray commercialisés par Naxos.






Famous Composers Quick Link:
Bach | Beethoven | Chopin | Dowland | Handel | Haydn | Mozart | Glazunov | Schumann | R Strauss | Vivaldi
9:26:38 PM, 21 September 2014
All Naxos Historical, Naxos Classical Archives, Naxos Jazz, Folk and Rock Legends and Naxos Nostalgia titles are not available in the United States and some titles may not be available in Australia and Singapore because these countries have copyright laws that provide or may provide for terms of protection for sound recordings that differ from the rest of the world.
Copyright © 2014 Naxos Digital Services Ltd. All rights reserved.     Terms of Use     Privacy Policy
-208-
Classical Music Home
NOTICE: This site was unavailable for several hours on Saturday, June 25th 2011 due to some unexpected but essential maintenance work. We apologize for any inconvenience.