Classical Music Home

The World's Leading Classical Music Group

Email Password  
Not a subscriber yet?
Keyword Search
in
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Christopher Dingle
BBC Music Magazine, May 2012

Interprétation :
Enregistrement :

La parution du Requiem de Thierry Lancino—au deux formats CD et Blu-ray—montre de toute évidence que Naxos mise sur son catalogue haut de gamme “style major”. Même dans sa version stéréo, proposée sur support Blu-ray, la musique jaillit des haut-parleurs avec une plus grande immédiateté que dans la version CD. Dans la version surround, l’expérience est euphorisante lorsque les chœurs et l’orchestre (de grande taille) se déchaînent, mais elle provoque aussi le frisson lorsque tant de gens chantent et jouent dans un murmure. En outre, Lancino ajoute deux personnages, le David de la Bible, et la Sibylle de la mythologie Grecque, et ils interviennent au cours du texte du Requiem. Un tel entrelacs de textes amène à l’esprit Britten, mais cette captivante exploration des notions de mortalité est aussi ancrée dans Honegger, Stravinsky et Penderecki. Elle soutient des écoutes multiples dans cette irrésistible interprétation des ensembles de Radio France sous la direction d’Eliahu Inbal.



Robert Benson
ClassicalCDReview.com, February 2012

LANCINO, T.: Requiem (Grant-Murphy, Gubisch, Skelton, Courjal, Radio France Choir, Radio France Philharmonic Orchestra, Inbal) (Blu-Ray Audio) NBD0020
SCHUBERT, F.: Overtures (Complete) (Prague Sinfonia, C. Benda) (Blu-Ray Audio) NBD0019

Les Audiophiles font un accueil chaleureux à l’effort que fait Naxos de proposer des enregistrements de super-qualité audio dans leur série Blu-Ray Audio.

Le Requiem de Lancino offre de belles opportunités de démontrer ces qualités sonores, car l’œuvre est écrite pour grand orchestre, chœur et quatre solistes, avec une place particulière pour la percussion. Commandée conjointement par Radio France, le Ministère Français de la Culture et la Fondation Koussevitzky, il s’agit “d’une contemplation provoquante et éloquente de la mortalité humaine qui est à la fois une fresque épique et une cérémonie sacrée.” Le texte, en trois langues, est de Pascal Quignard. David et la Sibylle se confrontent dans leurs destins : David, face à la mort, demande la vie éternelle, et la Sibylle, obligée de vieillir sans espoir d’atteindre la mort, réclame le néant. La musique est hardie, provocatrice et sombre, avec beaucoup d’explosions saisissantes des chœurs. L’enregistrement a été réalisé lors de la création, le 8 janvier 2010, Salle Pleyel à Paris. Les exécutants semblent convaincus et investis dans une partition exigeante, de même que le chef dont on entend occasionnellement les exhortations. Si vous avez un écran, vous pouvez visualiser le texte en Anglais, en Allemand, en Français, en Latin et en Grec. Le son est superbe ! Naxos, je vous en prie, proposez-nous davantage de Blu-Ray Audio de cette qualité ! Cet enregistrement est également disponible sur le support CD habituel, à petit budget. © 2012 ClassicalCDReview.com Read complete review




Remy Franck
Pizzicato, February 2012

Le Requiem de Thierry Lancino (né en 1954), dont le compositeur dit qu’il s’agit à la fois d’une “fresque épique” et d’une “cérémonie sacrée”, a également été décrit comme “contemplation éloquente de l’humanité, entre paganisme et christianisme, explorant les thèmes de la mort et du temps”.

Naxos publie l’enregistrement de la création à Pleyel en janvier 2010. Le superbe enregistrement de Radio France profite bien du son surround et de la haute définition sonore.

Dans un langage moderne, souvent dissonant, souvent strident, souvent spectaculaire aussi, Lancino renoue plutôt avec le caractère des Requiems de Berlioz et de Verdi qu’avec celui, plus réconfortant, des oeuvres de Fauré ou Duruflé…Et si on en est aux comparaisons, je dirai que Lancino me rappelle en premier lieu Benjamin Britten et son ‘War Requiem’, sans pour autant atteindre tout à fait la profondeur et la qualité musicale de cette composition, mais on est vraiment pas très loin…

Ce qui impressionne, c’est la gestion des forces présentes par le compositeur, quatuor vocal, choeurs et très grand orchestre, sur une durée de plus de 70 minutes, sans aucune chute de tension, que ce soit dans les passages de masse, dans les moments les plus retenus ou dans l’entre-lesdeux avec des combinaisons multiples qui comprennent même le ‘a capella’ pour le choeur.

Les solistes, les choeurs et l’orchestre sont excellents et livrent une interprétation poignante sous la direction inspirée de Maestro Inbal.

A mon avis, ce Requiem, qui m’a profondément ému, a une réelle chance de survie: c’est une grande oeuvre musicale s’inscrivant avec force et caractère dans la lignée des grands Requiems. © 2012 Pizzicato




Steven Ritter
Audiophile Audition, January 2012

Une œuvre puissante de grande substance — qui n’est pas votre requiem traditionnel.

L’œuvre comporte des passages de grande puissance et de grande beauté : des moments aériens et délicats, et des moments allant jusqu’à  une surpuissance du chœur dans son entier, développant une force irrépressible. Lancino, qui a passé beaucoup de sa vie à travailler dans le domaine de la musique électronique, déploie un talent véritable pour ce qui est de la communication dramatique, ainsi que de très beaux, et même intenses, passages mélodiques.

C’est un disque audio Blu-ray Naxos – de toute évidence le medium de choix de la compagnie pour les audiophiles. Les résultats sont remarquables : l’enregistrement “surround” en format 5.1 a capturé, sans aucune perte de qualité, la pleine puissance de tous les exécutants, tout en conservant, dans une  enviable clarté, tous les détails. Je pense que même ceux qui sont allergiques à la musique moderne y trouveront beaucoup de plaisir, car le style du compositeur n’est pas irrévocablement marié à la dissonance pour la dissonance, mais plutôt met celle-ci au seul service de la progression dramatique, tout en y mêlant bien d’autres éléments aux caractéristiques tonales plus familières.  L’œuvre mérite incontestablement d’être écoutée. © 2012 Audiophile Audition Read the complete review of the Blu-Ray Audio release.



Omer Corlaix
Radio France, October 2011

Une grande page d’orchestre
« Jour de colère, que ce jour là Où le monde sera réduit en cendres, Selon les oracles de David et de la Sibylle. »

Cet extrait de la « Séquence » de la messe des morts a titillé la sagacité du compositeur Thierry Lancino (*1954) et celle de son librettiste, le romancier Pascal Quignard, fin connaisseur des textes anciens, grecs et latins. Ils perçurent un étrange oxymore mêlant en un même verset du requiem liant deux personnages diamétralement opposés, le roi David en quête d’une vie éternelle et la Sibylle de Cumes, condamnée par une sentence d’Apollon à vivre éternellement les avanies de la vieillesse. Leur « oratorio messe » arraisonne la liturgie chrétienne des morts à la tradition juive et païenne. Cette « messe symphonie » dans la continuité du postromantisme assume l’idée de monumentalité en musique. L’œuvre est constituée de quatre voix solistes, d’un chœur mixte et d’un orchestre comprenant une abondante percussion.

Ce questionnement sur le devenir humain se retrouve aussi bien dans le « Faust » de Gounod ou le « Tannhäuser » de Wagner que dans la récente pièce de l’italien Romeo Castellucci « Sur le concept du visage du fils de Dieu. »

Le compositeur Thierry Lancino m’avait fortement impressionné par son sens dramatique et la qualité de son écriture musicale lors de la création en 1991 au Festival Musica de Strasbourg de Das Narrenschiff pour soprano et neuf musiciens sur des textes extraits de « La Nef des fous » de Sébastien Brant. Son cv nous rappelle qu’il a été pendant neuf ans compositeur-chercheur en résidence à l’Ircam de 1981 à 1988, et cela s’entend particulièrement dans la magnifique orchestration constructiviste du Sanctus succédant au non moins magistral « Chant de la Sibylle » interprété par la mezzo-soprano Nora Gubish. © 2011 France Musique/Radio France






Famous Composers Quick Link:
Bach | Beethoven | Chopin | Dowland | Handel | Haydn | Mozart | Glazunov | Schumann | R Strauss | Vivaldi
3:39:09 PM, 12 July 2014
All Naxos Historical, Naxos Classical Archives, Naxos Jazz, Folk and Rock Legends and Naxos Nostalgia titles are not available in the United States and some titles may not be available in Australia and Singapore because these countries have copyright laws that provide or may provide for terms of protection for sound recordings that differ from the rest of the world.
Copyright © 2014 Naxos Digital Services Ltd. All rights reserved.     Terms of Use     Privacy Policy
-208-
Classical Music Home
NOTICE: This site was unavailable for several hours on Saturday, June 25th 2011 due to some unexpected but essential maintenance work. We apologize for any inconvenience.