Classical Music Home

The World's Leading Classical Music Group

Email Password  
Not a subscriber yet?
Keyword Search
in
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Remy Franck
Pizzicato, September 2012

Quel superbe disque! Véronique Gens a trouvé en John Axelrod le partenaire idéal pour enregistrer ce programme par lequel elle surpasse de loin son propre enregistrement des ‘Nuits d’Eté’ de 2001. La réalisation est exemplaire, que dis-je, elle est enthousiasmante, elle procure à l’auditeur un bonheur profond!

Véronique Gens a souvent montré que l’on peut chanter le répertoire français sans le rendre pathétique. Dès la première composition, la scène lyrique ‘Herminie’, très directe, très dramatique, très près du texte, elle nous contraint à suivre l’héroine du Tasse dans son profond désarroi émotionnel.

Exubérante, sincère et authentique à tout point de vue, elle fonctionne à plein régime aussi dans les ‘Nuits d’Eté’, avec des interprétations profondes et personnelles, remplaçant du coup l’ancienne référence de Régine Crespin et se positionnant comme la meilleure soprano française de notre temps. Je ne connais aucune autre cantatrice qui combinerait si heureusement fluidité vocale, palette vocale, souplesse, sensualité, introspection et émotion, le tout allié à une grande intelligence musicale et une diction parfaite qui évite tout maniérisme. Le timbre fruité et chaleureux est de toute beauté, l’aigu rayonnant, le souffle magistral, le phrasé exquis.

Elle nous fascine tout autant dans ‘Shéhérazade’ de Maurice Ravel qu’elle chante avec la même souveraineté et le même sens stylistique infaillible.

Dans cette réussite, n’oublions pas de souligner la part du chef de l’Orchestre National des Pays de la Loire. John Axelrod sculpte l’accompagnement orchestral d’une main de maître. L’ONPL sonne léger, transparent, avec une vie intérieure luxuriante – quelle richesse raffinée dans les vents! -, et Axelrod fait vraiment tout pour mettre en relief la voix. Il suit l’expression de la cantatrice comme peu de chefs savent le faire, tout en soignant le détail et en veillant à la structure globale. Il en résulte une entente d’inspiration et de respiration rarement atteinte de nos jours, où les productions, sous le diktat du temps, souffrent souvent d’une superficialité néfaste. Ici, en revanche, un travail interprétatif soigné aboutit à une expressivité hors du commun, à l’émotion pure. © 2012 Pizzicato




Pierre-Jean Tribot
ResMusica.com, June 2012

La discographie de ces partitions, d’une beauté ensorceleuse mais d’une exigence technique et musicale redoutables, est quantitativement importante mais qualitativement très (très) faible. La séduction du timbre des solistes ne peut pas toujours sauver des dictions hasardeuses, une mauvaise compréhension du texte ou une méconnaissance des règles stylistiques de la prosodie. À ce titre, si l’on se base sur les Nuits d’été et Shéhérazade, plusieurs dizaines d’années après son enregistrement, c’est encore la légendaire version Crespin/Ansermet (Decca) qui fait la course en tête ! On pointe individuellement de belles réussites : Susan Graham (Sony) dans Berlioz et Ravel ou Anne Sofie von Otter avec Boulez (DGG) dans Ravel. On dénombre aussi de grandioses plantages comme Kiri Te Kanawa avec Barenboïm (DGG) dans Berlioz ou Sylvia McNair avec Ozawa dans Ravel (Philips).

Rompue à la tragédie et aux secrets de ces partitions, Véronique Gens avait déjà enregistré, sous la baguette de Louis Langrée, un disque Berlioz de haute qualité avec déjà une très belle interprétation des Nuits d’été (Virgin).

La chanteuse n’a intrinsèquement pas le timbre le plus phonogénique et le plus sensuel, mais son intelligence musicale, sa diction exemplaire et son sens du texte rendent  aux mots leur émotion poétique.  Les effets sont maitrisés avec une retenue presque introspective, un peu sèche, mais qui permet de se sortir des difficultés de cette fausse et ingénue simplicité, mais de préserver l’émotion du verbe.

John Axelrod impose un accompagnement léger, transparent, énergique mais jamais brutal.  Il s’avère en parfait accord avec l’expression du chant. Le chef américain combine le sens des couleurs, la maîtrise de la structure et la culture du style. Ainsi, son Berlioz sonne  « moderne »  et fougueux, et son Ravel nous transporte dans un monde de rêve orientalisant, sans que cela vire au technicolor. La performance de l’Orchestre National des Pays de la Loire force le respect  avec des vents très affutés et « français » dans leurs timbres.

L’ensemble de ce disque débouche sur une évidence musicale qui impose cet album comme une référence moderne. On se réjouit également de voir un orchestre « national » servir avec autant de compétence son arbre généalogique musical. © 2012 ResMusica.com






Famous Composers Quick Link:
Bach | Beethoven | Chopin | Dowland | Handel | Haydn | Mozart | Glazunov | Schumann | R Strauss | Vivaldi
7:30:00 AM, 21 October 2014
All Naxos Historical, Naxos Classical Archives, Naxos Jazz, Folk and Rock Legends and Naxos Nostalgia titles are not available in the United States and some titles may not be available in Australia and Singapore because these countries have copyright laws that provide or may provide for terms of protection for sound recordings that differ from the rest of the world.
Copyright © 2014 Naxos Digital Services Ltd. All rights reserved.     Terms of Use     Privacy Policy
-212-
Classical Music Home
NOTICE: This site was unavailable for several hours on Saturday, June 25th 2011 due to some unexpected but essential maintenance work. We apologize for any inconvenience.