About this Recording
GP785 - Ekanayaka: Twelve Piano Prisms
English French German 

TANYA EKANAYAKA (b. 1977)
DOUZE PRISMES POUR PIANO

 

Le genre

Les douze oeuvres/prismes qui figurent sur cet album ont évolué entre 2016 et 2017. Elles correspondent aux douze notes de base du clavier et ont été inspirées non seulement par les styles classiques et les musiques du monde autochtones, mais aussi par des morceaux de pop, de rock et de musique de film contemporains. D’une manière générale, elles explorent deux concepts.

Le premier est une extension du concept introduit dans mon tout premier album, Reinventions: Rhapsodies for Piano, où chaque morceau contient des adaptations de mélodies populaires et traditionnelles du Sri Lanka. Entre autres mélodies, l’album comprend des adaptations de dix des dix-huit vannams sri-lankais. Les vannams sont d’anciennes séries de danses foisonnantes et percussives qui remontent aux XVIe et XVIIe siècles et se sont développées à la cour des rois. Ils sont de type profane et dépeignent pour la plupart des mouvements d’animaux bien spécifiques. Le mot « vannam » descend du sanscrit « varnam », que l’on peut traduire par « éloge descriptif ».

Le présent album renferme des adaptations des huit vannams restants, ainsi que les « trans-créations » de plusieurs autres mélodies populaires et autochtones du Sri Lanka. Certains des morceaux contiennent également des adaptions de mélodies traditionnelles et anciennes d’autres pays dans lesquels je me suis produite ou avec lesquelles j’ai noué un lien musical. J’ai parfois combiné les adaptations d’une section de mélodie sri-lankaise avec les adaptations de sections d’une mélodie provenant d’un autre pays afin d’obtenir un nouvel alliage. Je me suis efforcée de créer une union organique ancrée dans le « moment » présent, et pourtant formée grâce à l’adaptation et à l’amalgame de mélodies issues de différents domaines socio-culturels et historiques. Outre le Sri Lanka, les pays représentés sont l’Arménie, le Japon, la Chine, le Royaume-Uni et les États-Unis. Les mélodies adaptées offrent simplement une représentation profondément personnelle de leurs formes originales et des cultures et des peuples qui y sont liés tout en leur rendant hommage.

La seconde dimension de cet album a trait à la relation entre les oeuvres proprement dites. Celles-ci sont entièrement organiques et indépendantes; toutefois, il est également possible de les associer entre elles, quels que soient leur nombre ou leur combinaison, en connectant leurs motifs d’improvisation pour en former de nouveaux.

Cela est rendu possible par plusieurs caractéristiques communes à tous ces morceaux : outre le fait qu’ils contiennent tous des mélodies autochtones srilankaises, certains motifs et techniques sont parfois référencés de l’une à l’autre. Certains des vannams sri-lankais présentent aussi des schémas mélodiques similaires qui participent du renforcement de leur connectivité.

Le terme de « prisme » est censé refléter la manière avec laquelle des sonorités émanant de différentes cultures, de différentes époques et du noyau même de mon être, se fondent, se transforment et se réfractent par le biais du piano pour réémerger sous la forme de narrations nouvelles.

Mi bémol – Juillet 2016–2017

Le motif par lequel commence ce morceau est construit autour des notes mi bémol, ut dièse/ré bémol, sol, ré, fa dièse et fa, qui représentent les centres tonals dominants des sept oeuvres de mon premier album Reinventions: Rhapsodies for Piano, et sa séquence finale renvoie à la conclusion du morceau qui ouvre l’album, Adahas: Of Wings Of Roots. La partie centrale de cet ouvrage renferme une adaptation d’un chant populaire traditionnel sri-lankais. Sa genèse a duré de juillet 2016 à juillet 2017.

Mi bémol – Arménie en perle

Ce morceau combine les trans-créations d’une mélodie arménienne traditionnelle et d’une célèbre chanson à la gloire du Sri Lanka, intitulée Lanka Lanka et composée par le musicien sri-lankais Sunil Shantha (1915–1981). Il a été développé en février 2017 et créé au Centre artistique Cafesjian, en Arménie, en mai 2017.

Ut – Émeraude Vanneau Karpet

Ce morceau rend hommage au mode phrygien dominant associé à la musique arménienne et inclut également l’adaptation et la fusion de deux vannams srilankais, à savoir Vairodi (« Émeraude ») et Kirala (« Vanneau »). L’inclusion du vannam Vairodi est en partie liée au fait que l’émeraude représente le mois de mai, celui durant lequel cet ouvrage a été créé au Centre artistique Cafesjian en 2017. Sa composition s’est étalée sur le mois de mars 2017.

Ré bémol – Intuition, Auld Lang Syne & un Asiatique sacré

Ce morceau contient des représentations de deux mélodies très distinctes, à savoir la mythique chanson populaire écossaise du XIXe siècle Auld Lang Syne, et le vannam sri-lankais Surapathi. Sa composition s’est échelonnée sur tout le mois d’août 2017.

Sol – Avec Paaru Kavi

Il s’agit d’une trans-création du fameux chant ou kaviya sri-lankais, et la paaru kaviya, qui représente la vocation et l’existence de la communauté de pêcheurs traditionnelle sri- lankaise, flotte parmi d’autres motifs dans ce morceau. Sa genèse remonte à l’automne 2016 et sa création a été donnée à St Martin-in-the-Fields, à Londres, en janvier 2017.

Fa – Renouveau & Goyam Kapuma

Conçu au cours de l’automne 2016, cet ouvrage contient une adaptation du chant traditionnel sri-lankais Goyam Kapuma, associé à la récolte du riz, l’aliment de base des Sri-Lankais. Il a été donné en création mondiale en janvier 2017 à St Martin-inthe- Fields.

Mi – Flèche-et

Les vannams Eeradi et Uranga, qui représentent respectivement la flèche et le reptile, forment le noyau de cet ouvrage, conçu pendant le mois d’août 2017. Le ton tendrement lyrique vise à refléter la tendresse évasive du reptile, souvent incompris et dénigré.

La – Mer de Zuni

Débutant par deux formations mélodiques dont on entendra ensuite l’écho, A – Zuni Sea conjugue des adaptations de l’ancien chant au soleil couchant de la fameuse tribu indienne d’Amérique du Nord des Zunis et le vannam historique sri-lankais Gahaka. Ce dernier représente la conque marine. Le morceau a été composé courant juin 2017.

La bémol Scintilla : Komitas à l’enfance

Dans cet ouvrage, une adaptation de Chinar es, du compositeur et musicologue arménien Soghomon Soghomonian, connu sous le nom de Komitas (1869–1935), est associée à l’adaptation d’une célèbre chanson sri-lankaise sur l’enfance intitulée Ma Bala Kale et écrite par le musicien sri-lankais C.T. Fernando (1921–1977). Il a pris forme en février 2017 et a été créé au Centre artistique Cafesjian en mai 2017.

Si – De Vannam & Zhuang Tai Qiu Si

Alliant des représentations du vannam sri-lankais Asadrusha vannam et de la chanson chinoise Zhuang Tai Qiu Si, ce morceau composé en septembre 2017 contient également des représentations de la gamme pentatonique, souvent associée à la musique chinoise.

Fa dièse – Kitty & Bambaru

Cet ouvrage met en interaction un épisode lyrique dédié à un chat vagabond venu un jour élire domicile chez moi, et une adaptation de la célèbre chanson populaire sri-lankaise Wana Bambaru (qui signifie « Abeilles de la jungle ») de C.T. Fernando. Il se conclut par un bref hommage à une autre fameuse chanson du Sri Lanka, Handa-pane, de Sunil Shantha. La partie centrale contient un vif dessin de la main gauche rappelant une gamme et censé représenter l’envol et le bourdonnement des abeilles dans leur habitat naturel ; le tout finit par se fondre dans une adaptation de la mélodie de Wana Bambaru. L’ouvrage a pris forme durant l’automne 2016 et sa création mondiale a été donnée en janvier 2017, à St Martin-in-the-Fields.

Ré – Hana lièvre

Cet ouvrage contient une réinvention de la célèbre chanson japonaise Hana de Rentarō Taki (1879–1903), et une adaptation du vannam sri-lankais Musaladi, dont le titre signifie « Éloge du lièvre ». Sa composition s’est déroulée en juin 2017.

Dr Tanya Ekanayaka
Traduction française de David Ylla-Somers


Close the window