About this Recording
8.570138 - PETITGIRARD: 12 Guardians of the Temple (The) / Poeme / Euphonia
English  French  German 

Laurent Petitgirard (né 1950):
Les Douze Gardiens du Temple • Poème • Euphonia

 

Musicien éclectique, sa carrière de compositeur de musique symphonique et de musiques de films se double d’une activité de chef d’orchestre invité dans le monde entier (Orchestre de l’Opéra National de Paris, Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Orchestre National de France, Bamberger Symphoniker, Berliner Symphoniker, TonHalle, de la Fenice, de la BBC, Seoul Philharmonic & KBS, Suisse Romande,.....). Directeur musical de l’Orchestre Symphonique Français de 1989 à 1996, il a été élu Directeur Musical de l’Orchestre Colonne en décembre 2004. Son premier opéra, Joseph Merrick dit Elephant Man, créé sous sa direction à Prague, puis à Nice dans une mise en scène de Daniel Mesguich, est sorti en CD (Naxos 8.557608-09) et DVD-V (Marco Polo 2.220001) a été présenté dans une nouvelle production en mai 2006 par l’Opéra de Minnéapolis.

Après Le Fou d’Elsa, pour voix d’alto et orchestre, ses dernières œuvres comprennent également Le Plus Ardent à Vivre (septuor avec harpe), Poème pour grand orchestre à cordes, Dialogue pour alto et orchestre” et “Les Douze Gardiens du Temple (Commande de Radio-France, créé au Festival Présences 2006). Il compose actuellement son deuxième opéra Guru (commande d’état) pour l’Opéra de Nice (saison 2008-2009)

Laurent Petitgirard a reçu le Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2000 et le Prix Musique 2001 de la SACD. Commandeur des Arts et Lettres, Il a été élu en décembre 2000 membre de l’Académie des Beaux- Arts.

Si Les Douze Gardiens du Temple Temple (2004) devait avoir un sous-titre, ce pourrait être « Voyage initiatique pour grand orchestre symphonique ». Douze Gardiens, douze notes, mais n’y voyez aucun système car rien ne prouve que ce temple ne soit pas celui de la tonalité. Il n’y a ici aucun programme, simplement un voyage. L’œuvre s’achève avec cinq cymbales antiques tibétaines, si chères à Claude Debussy, comme si ce temple avait rêvé d’abriter un faune.

Le Poème pour Grand Orchestre à Cordes a été composé en 2002 et créé par sous la direction du compositeur. Cette pièce en un mouvement doit être considéré comme une ellipse, donnant le sentiment du temps qui passe. Ceci correspond à un désir de fluidité, après la noirceur de l’opéra Joseph Merrick dit Elephant Man.

Euphonia est tirée d’une nouvelle fantastique d’Hector Berlioz qui décrit une ville musicale futuriste, “Euphonia” dans laquelle un compositeur jaloux élabore un piège musical pour faire disparaître la femme qui l’a délaissé et ses amants... Le Ballet intégral Euphonia a été créé a Metz, en juin 1988.

Xilef, jeune compositeur vivant en l’an 2315, est profondément amoureux d’une merveilleuse danseuse, Mina. Mina et sa mère lui font parvenir une lettre de rupture d’une terrible méchanceté, dans laquelle se révèle toute la bassesse de la femme qu’il aimait. Xilef, désespéré, après s’être remémoré les différentes étapes de son amour, décide de se réfugier a Euphonia, ville futuriste entièrement vouée au culte de la musique, habitée exclusivement par des musiciens et dirigée de façon dictatoriale par Shetland, grand compositeur et ami de Xilef.

Lors de son arrivée a Euphonia, Xilef assiste a une grande fête donnée pour célébrer les fiançailles de Shedand et de Nadira qui, pour la circonstance interprète, masquée, une danse de séduction très provocatrice. Lorsqu’elle ôte son masque, Xilef reconnaît Mina qui fait semblant de ne pas le voir.

Fou de rage et n’arrivant pas a convaincre son ami Shetland de la perfidie de Mina-Nadira, Xilef fait construire par un vieux savant fou un piège musical, sorte de pavillon de danse dont les murs se resserrent suivant certaines harmonies, fréquentes dans la musique de Shetland.

Lors du grand bal final, pendant que Shetland dirige son œuvre et que Mina-Nadira danse avec ses amants (elle ridiculise déjà Shetland). Xilef va actionner le levier qui déclenche la mécanique infernale et broie progressivement Mina, Sa mère et les danseurs sans que Shetland, tout a as direction ne s’en rende compte. Lorsque, son œuvre achevée, Shetland se retournera, il verra Xilef s’empoisonner et, ivre de douleur, sombrera dans la folie au milieu des cadavres.

Laurent Petitigirard

 


Close the window