About this Recording
8.573533 - Chamber Music - CURRENT, B. / STANILAND, A. / OESTERLE, M. / WRIGHT, J.K. (Elements Eternal) (Nesrallah, Gryphon Trio)
English  French 

Elements Eternal

 

Le Trio Gryphon a commandé et créé plus de 75 oeuvres depuis 1993. Elements Eternal fait suite à la compilation de commandes de trios—couronnée d’un prix Juno—intitulée Canadian Premieres (Premières canadiennes).

These Begin to Catch Fire (2012)

L’ouverture de These Begin to Catch Fire s’inspire de moments de baignade estivale sur les rives du magnifique lac Muskoka, près de Toronto, qu’illumine un soleil éclatant. D’aveuglantes figures se reflétaient hors de l’eau sous une multitude d’aspects différents et on ne pouvait voir que les silhouettes des gens. J’ai espéré pouvoir capter un peu de la sérénité de cette scène ainsi que le miroitement de la lumière sur l’eau. Musicalement, les cordes retiennent les notes pendant de longues périodes tandis que le piano joue sans relâche. Nombre de motifs apparaissent ensuite dans une série d’épisodes parfois accompagnés par des instruments qui s’entremêlent.

Le titre provient d’une note personnelle. Avant d’écrire une note, je passe généralement plusieurs jours au piano, en collant des dessins et des descriptions dans toute la pièce. Une d’entre elles contenait la remarque suivante : «cela commence à s’animer». Cela signifie que les mouvements gagnent en vivacité, sont plus rapides et plus éclatants. Ce titre me semblait approprié dans la mesure où il évoque la fougue et la luminosité que j’espère avoir traduites en musique.

Brian Current

Les oeuvres de Brian Current ont été récompensées par de nombreux prix internationaux et ont été interprétées par des dizaines d’orchestres, d’ensembles et de compagnies lyriques du monde entier.
www.briancurrent.com

Solstice Songs (2011)

Les saisons, ou plus particulièrement le passage des solstices ou des équinoxes, constituent des points universels d’orientation qui définissent le passage du temps et parlent à la place unique que nous occupons dans l’univers céleste. Elles sont marquées, célébrées et reflétées à travers les âges et les cultures et ce, de diverses et remarquables façons, par la voie de l’architecture, de la poésie et de la musique. Il est intéressant de noter la définition du mot chanson figurant dans le dictionnaire outre le sens immédiat de «paroles mises en musique». Le mot chanson est à la fois vaste et inclusive. Il englobe la poésie, les chants sans paroles des animaux tels que les baleines et les compositions musicales sans paroles. Il n’y a pas de paroles dans Solstice Songs, mais l’écriture revêt l’apparence d’une chanson avec ses accents lyriques et son style cantabile. C’est la poésie des sons.

Solstice Songs comporte trois sections bien définies: I. Adagio espressivo, II. Interlude, et III: Lively (Mouvement vif) en forme de danse. Le premier mouvement est de nature lyrique assorti de descriptions de monuments antiques alignés sur les événements solaires. Le deuxième mouvement est un interlude sombre, et de caractère atmosphérique, explorant le tonnerre lointain et les mécaniques invisibles. Le troisième mouvement oscille entre les sections de mélodies nocturnes superposées et un mouvement perpétuel prononcé.

Andrew Staniland

Andrew Staniland est un des plus éminents compositeurs de musique classique contemporaine dont les oeuvres allient l’art traditionnel de la composition musicale avec l’utilisation innovante des média électroniques et numériques du 21e siècle.
www.andrewstaniland.com

Centennials (2012)

Ce trio avec piano est un hommage rendu à trois fascinantes personnalités qui auraient célébré leur 100e anniversaire en 2012. J’ai eu l’occasion de voir Julia Child à la télévision et j’ai admiré ses manières gracieuses et son côté espiègle qui donnaient à sa voix incongrue un attrait tout particulier. Elle a mis l’art culinaire à la portée de l’Américain moyen en faisant de la cuisine un domaine accessible à tous. Conlon Nancarrow était aussi attaché à ses convictions politiques qu’il l’était à ses convictions musicales et il a oeuvré inlassablement au cours d’un exil qu’il s’était imposé, apparemment convaincu qu’un jour l’humanité entière reconnaîtrait la valeur de son expression artistique. Pour ma part, rien n’est plus jamais pareil depuis que j’ai entendu la musique de Nancarrow pour la première fois.

Jackson Pollock est à la fois une figure romantique et tragique. J’ai senti que le fait de rendre un hommage musical à cet artiste merveilleusement moderne mettrait en lumière les moments extrêmes de sa vie, sa réclusion et son instabilité. La musique oscille entre ces caractéristiques qui s’opposent et, à l’instar de la propre vie de Pollock, le dernier mouvement de mon trio se termine plutôt brusquement.

Michael Oesterle

Michael Oesterle est un compositeur canadien qui vit à Deux-Montagnes, au Québec.
www.michaeloesterle.com

Briefe an die unsterbliche Geliebte (Lettres à l’immortelle Bien-Aimée) (2013)

Briefe an die unsterbliche Geliebte est un cycle d’airs de musique de chambre inspirés par trois lettres passionnées écrites par Beethoven (le 6 et 7 juillet 1812) à une femme à qui il attribue le nom de «Bien-Aimée». À la suite de la mort du compositeur en 1827, on a découvert ces lettres sur sa table de chevet qui, soit n’avaient pas été envoyées, soit avaient été retournées. L’identité de la destinataire est restée un mystère depuis. Bien que l’on ait proposé les noms d’une dizaine d’éventuelles «Immortelles Bien-Aimées», on s’est accordé à dire qu’il pouvait s’agir d’une femme célibataire, la comtesse Joséphine von Brunswick, une jeune et belle aristocrate hongroise que le compositeur avait rencontré en 1799, peu avant qu’elle se marie avec le comte von Deym. Après la mort du comte en 1804, les relations entre la comtesse et Beethoven s’intensifièrent au cours des années qui suivirent. Malheureusement, sa mère empêcha leur mariage étant donné que le statut social était jugé inapproprié. Le thème d’ouverture de l’Andante grazioso en fa majeur de Beethoven (WoO 57) est cité dans le troisième mouvement du cycle. Beethoven avait secrètement dédié son Andante favori à Joséphine von Brunswick au printemps 1805, peu après le décès du mari de celle-ci.

James K. Wright

James K. Wright est professeur de théorie musicale et de composition à l’Université Carleton, Ottawa, Canada.
www.jameskwright.com


Close the window