About this Recording
9.70201 - DESBRIÈRE, J.: 5 Pièces étranges / 8 Préludes intérieurs / Piano Concerto (P. Gallois, Löfstrand, Sinfonia Finlandia Jyväskylä)
English  French 

Jacques Desbrière (b. 1925)
Cinq pièces étranges • Huit préludes intérieurs • Concerto pour piano

 

Jacques Desbrière est né en 1925 dans une famille d’amateurs d’art. Très jeune, mis devant le piano, il n’aime rien tant que modifier à sa guise les petits morceaux qu’on lui enseigne et prend surtout plaisir à improviser, ce qui marquera le futur compositeur. Il est moins sensible à l’enseignement qu’il reçoit de Henri Challan, avec qui il étudie en 1943 au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, qu’à celui que lui dispensera l’organiste et compositeur André Tournier, admirable pédagogue et musicien accompli. Il délaisse en partie le papier réglé pour s’engager à dix-huit ans dans l’armée de Lattre de Tassigny. La guerre finie, il revient avec une blessure à la main qui le privera de devenir le pianiste qu’il avait sans doute rêvé d’être. Il retourne à la composition après une embardée dans le monde des affaires que son père, grand industriel, préférait pour lui à l’incertaine carrière artistique.

Sa rencontre en 1987 avec le flûtiste et chef d’orchestre Patrick Gallois lui permet d’écrire plusieurs pièces pour flûte et piano qui furent enregistrées et publiées chez Carrère avec la pianiste Elizabeth Sombart. Les « 5 pièces étranges » pour flûte et piano présentes dans cet enregistrement seront enregistrées et jouées par un grand nombre de flûtistes dans le monde entier, tels Claudio Marinone, Nikolay Stoykov, Alexis Kossenko. Les « préludes intérieurs », une suite de huit pièces pour piano solo interprétées par Cecilia Löfstrand dans ce disque, appartiennent à la même période. En 1993, il écrit une musique de ballet pour Lahsen Zinoun, chorégraphe et cinéaste marocain, qui fut présentée dans le cadre du Festival de danse de Casablanca avec les Ballets Russes du Bolchoï. Il publie en 1997 une suite de pièces pour piano groupées sous le titre de «Cahier de musique » par Quantum; ces pièces seront enregistrées par la pianiste Sylvie Carbonel.

A la demande de son ami Patrick Gallois, Directeur artistique de Sinfonia Finlandia Jyväskylä, Desbrière écrit sa première symphonie enregistrée pour Naxos en compagnie des extraits symphoniques de Pelléas et Mélisande de Jean Sibelius [Naxos 8.557985]. Toujours à l’intention de cet orchestre, il écrit le concerto pour piano créé en 2011 par la pianiste Cecilia Löfstrand et enregistré ici. Il travaille actuellement sur Divertissement à la française, pièces de concert pour flûte, piano et orchestre dédiées à l’Orchestre philharmonique de Sofia pour ses 85 ans. La création aura lieu en Bulgarie, en mars 2014, par Maria Prinz et Patrick Gallois pour la Journée de la musique française.

La musique de Jacques Desbrière parait à la première audition dans la pure tradition française : tonale et modale à la fois, elle va des frères Couperin à Francis Poulenc, en passant, bien sûr, par Faure, Satie et, surtout, Ravel auquel ce concerto se réfère. Les citations caractéristiques et intentionnelles du concerto pour piano en sol majeur de Maurice Ravel révèlent l’originalité profonde du concerto de Jacques Desbrière dans son traitement harmonique et son sens de l’organisation, et la composition à la fois libre et construite qui la dirige.


Maurice Delage


Close the window