Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Simon Corley
ConcertoNet.com, June 2016

HOLST, G.: Ken Russell's View of the Planets (Documentary, 1983) (NTSC) 109168
HOLST, G.: Ken Russell's View of the Planets (Documentary, 1983) (Blu-ray) 109169

Resté célèbre pour ses films plus ou moins délirants et scandaleux sur Liszt, Tchaïkovski et Mahler, Ken Russell (1927–2011) n’a eu de cesse de s’intéresser à la musique dite «classique». Conçue en 1983 pour la télévision (privée!) britannique, son adaptation de la suite Les Planètes de Holst, précédée ici d’une très brève introduction (non traduite) par le producteur d’émissions culturelles Melvyn Bragg, l’un de ses anciens scénaristes, demeure quant à elle dans les limites de la décence et du raisonnable. Russell associe à l’interprétation très vivante des sept mouvements par Eugene Ormandy à la tête de l’Orchestre de Philadelphie (un enregistrement public réalisé quelques années plus tôt et publié par ailleurs chez EuroArts) un tourbillon d’images essentiellement extraites de documentaires et d’actualités. Même s’il n’est pas évident de comprendre par exemple pourquoi «Saturne» est associé à l’automobile et à l’industrie, le résultat se révèle généralement assez prévisible, parfois même de l’ordre du cliché sans être pourtant fidèle à l’ambition du compositeur, plus astrologique et psychologique que descriptive: pour «Mars», soleil, matières en fusion et incendies, cérémonies nazies et défilés militaires de tous les pays, champignon nucléaire; pour «Vénus», nature apaisée, femmes s’adonnant à différents exercices gymniques le plus souvent dans le plus simple appareil, défilés de mode, poupées Barbie, séance de maquillage, nourrisson au sein; pour «Mercure», voiles, surf, parachutes, avions, deltaplanes, saut à ski…Le générique annonce «a personal view» mais le propos apparaît donc surtout naïf, voire lourdement pédagogique, et, comme toujours chez Russell, volontiers kitsch: même si les images, grâce au montage de Xavier Russell, le fils du réalisateur, collent impeccablement au déroulement de la partition, la «trilogie des Qatsi» de Reggio et Glass a, dans le genre, une tout autre portée. © 2016 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group