Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Louis Bilodeau
Avant Scène Opéra, July 2016

Tardivement distribué, ce DVD est l’enregistrement de la production que l’Opéra royal danois avait montée en 2006 pour souligner le centième anniversaire de la création de Maskarade de Nielsen. Dans le cadre du nouvel édifice de l’Opéra tout juste inauguré l’année précédente, les metteurs en scène Kasper Bech Holten et Morgan Alling ont actualisé l’œuvre censée se dérouler en 1723 et intégré à la fête du troisième acte plusieurs numéros de cirque hauts en couleur, notamment dans La Danse des coqs et la pantomime Mars et Vénus ou la Ruse de Vulcain. On excusera un humour parfois un peu facile ou manquant de subtilité pour retenir surtout une atmosphère joyeusement déjantée et quelques scènes d’une réelle poésie, en particulier dans le tableau nocturne du deuxième acte, où Leander et Leonora chantent leur duo sur un banc qui se détache du sol et les fait léviter pendant leur extase amoureuse. Pour mieux goûter le spectacle, on aurait toutefois souhaité que le montage fasse une plus grande place aux plans fixes afin de nous éviter un perpétuel va-et-vient entre chanteurs, chef et musiciens…

Les trois rôles principaux sont ici confiés aux mêmes chanteurs que le chef Michael Schønwandt allait à nouveau réunir en 2014 pour le coffret audio Dacapo. Dans les deux versions, la vedette incontestable est Johan Reuter, qui brûle les planches en Henrik, domestique de Leander et proche parent du Figaro de Beaumarchais. Doué d’une superbe voix de baryton, Reuter éclipse complètement le ténor Niels Jørgen Riis (Leander), au jeu pataud et à l’émission très couverte. En dépit d’aigus difficultueux, Stephen Milling est un Jeronimus imposant, parfaitement crédible en vieux contempteur des mœurs relâchées de son temps ; sa métamorphose finale sous l’effet de l’alcool n’en est que plus frappante…Les rôles secondaires sont presque tous excellents, à commencer par Susanne Resmark, Magdelone impayable qui fait merveille lorsqu’elle se met à danser la « Folie d’Espagne », et Gisela Stille (Leonora) et Hanne Fischer (Pernille), toutes deux parfaitement en situation dans leurs rôles d’amoureuses. En raison d’une voix par trop instable, Anders Jakobsson (le Maître de la mascarade) est la seule véritable erreur de distribution. On regrette en outre la suppression de l’irrésistible chant avec chœur que le Professeur entonne au troisième acte. Sous la direction délicieusement étourdissante de Michael Schønwandt, le chœur et l’orchestre prennent un plaisir évident à interpréter cet ouvrage qui colle si bien à la langue danoise. Si la précision musicale et la prise de son ne peuvent rivaliser avec celles de l’enregistrement studio, voilà néanmoins le témoignage d’une soirée on ne peut plus festive. © 2016 Avant Scène Opéra





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group