Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Florent Coudeyrat
ConcertoNet.com, November 2015

Encore une belle réédition signée Naxos, cette fois d’un enregistrement paru chez Marco Polo en 1993. On retrouve les forces du très bon Orchestre symphonique de la radio slovaque, jadis dirigé par Ľudovít Rajter, autour de quatre œuvres centrées sur la période d’activité de Jacques Ibert (1890–1962) à la villa Médicis à Rome, ainsi qu’une autre plus tardive de 1942, la Suite élisabéthaine. Cette œuvre composée dans le style néoclassique comporte pas moins de quatre morceaux adaptés de compositeurs anglais (Blow, Bull, Gibbons et Purcell pour le Finale) sur les neuf au total, auquel Ibert adjoint notamment une admirable «Chanson des Fées», délicatement interprétée par la soprano Daniela Kubrická. Principalement symphonique, cette œuvre délicieuse mériterait de figurer au répertoire des orchestres français. Avec La Ballade de la geôle de Reading (1921), tout premier des envois de Rome, un an avant Escales, c’est davantage vers Ravel qu’Ibert se tourne, faisant preuve de ses qualités d’orchestrateur mâtinées d’une légèreté toute française. Les trois pièces du ballet Les Rencontres (1922) restent dans cette optique, mais c’est surtout le petit poème symphonique Féerique (1924) qui ravit par ses effluves aussi évanescentes qu’envoûtantes. Ultime petit bijou gravé sur ce disque avec le Chant de folie, tout dernier envoi de Rome en 1924, dédié à Koussevitzky. On retrouve le Chœur utilisé à la manière du Honegger du Roi David, accompagné d’un grand orchestre symphonique. Avec un sens de l’élégance qui n’en oublie pas la construction narrative, le compositeur et chef d’orchestre suisse Adriano (né en 1944) se régale de ces œuvres incontournables du maître français. Un très beau disque pour parfaire la découverte de ce compositeur, quelques mois après la réussite chez Timpani d’une autre gravure due à Jacques Mercier (8.555568). © 2015 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group