Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

ConcertoNet.com, October 2014

Dans la collection «American Classics» de Naxos, Xenia Pestova (née en 1979) et Pascal Meyer (né en 1979) présentent le troisième et dernier volume d’un ensemble qui illustre le cheminement de la pensée et des préoccupations musicales de John Cage au fil des ans, au travers du duo de piano, après le premier, explorant l’art des sons jusqu’aux contraintes du piano jouet, le deuxième, confrontant deux périodes très différentes du compositeur américain. Les pièces majeures de cet album font appel à la créativité, à la qualité d’écoute et à l’interdépendance des interprètes, et proposent une multiplicité de choix soumise à la gestion du temps (la durée d’un évènement sonore) comme élément structurel. Winter Music (1956–1957) a toutes les apparences d’une partition rigoureusement bâtie, aux accords attaca expressifs et aux allures légèrement d’avant-garde, mais l’envergure des principes d’indétermination mis en œuvre ne peut aboutir à deux exécutions identiques. La partition est écrite pour un nombre de pianos indéterminé entre un et vingt. Libre du choix des intensités et des durées et même de la composition exacte des accords sur le nombre de notes proposées, chaque interprète peut jouer entre une et vingt des vingt pages de sa partie. La page devient l’unité de temps. Le fait même que la cohérence reste toujours totale ajoute à la fascination que l’on peut éprouver devant les procédés imaginatifs du compositeur et la souplesse attentive des interprètes. La structure de Two2 (1989) est celle du renga, forme de poème japonais de trente-six strophes ou tankas dont Cage fait des événements de cinq mesures au nombre de sons ou d’agrégats fixes (5-7-5-7-7), le temps structurel étant la mesure, chacune à durée indéterminée. A l’esprit un rien zen, l’interprétation poétique, aérée et lumineuse du duo Pestova/Meyer témoigne de leur sens aiguisé du phrasé et de leurs qualités d’entente, de musicalité, d’expressivité et d’écoute. Les deux pianistes terminent leur programme par un bref morceau entièrement noté écrit pour Merce Cunningham en 1945. Le délicat Experiences n° 1 évoque sur un mode pentatonique un calme tout oriental encore sous l’influence de Satie, que Cage tenait en haute estime. Pour ce duo engageant formé en 2003, ce nouveau programme est une troisième réussite. © 2014 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group