Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Ayrton Desimpelaere
Crescendo (France), April 2017

HINDEMITH, P.: String Quartets, Vol. 1 (Amar Quartet) - Nos. 2 and 3 8.572163
HINDEMITH, P.: String Quartets, Vol. 2 (Amar Quartet) - Nos. 5, 6, 7 8.572164
HINDEMITH, P.: String Quartets, Vol. 3 (Amar Quartet) - Nos. 1 and 4 8.572165

Malgré leur haute tenue, les sept Quatuors à cordes de Paul Hindemith sont beaucoup moins connus et moins joués que ceux de Béla Bartók. Ils ont été écrits entre 1918 et 1945 et, comme l’a relevé Harry Halbreich, il constituent « la clef de voûte de l’abondante musique de chambre » de l’auteur, lequel dans les années 1920, on a trop tendance à l’oublier de nos jours, faisait figure d’avant-gardiste et même de révolutionnaire, notamment à travers ses opéras en un acte tels qu’Assassin, espoir de femmes (1921) ou Santa Susanna (1922). Aucune de ces sept partitions ne laisse indifférent, mais ce sont sans conteste le Quatuor n° 4, datant de 1921, et le Quatuor n° 5, datant, lui, de 1943, alors que Paul Hindemith s’était, à l’instar de Béla Bartók, exilé aux Etats-Unis, qui sont les plus riches et les plus denses, voire les plus raffinés. Il n’est du reste pas exagéré de prétendre qu’ils sont la quintessence d’un style qu’on n’éprouve aucune peine à identifier et qui se caractérise par une puissance expressive stupéfiante.

La présente intégrale est jouée ici par le Quatuor Amar fondé en 1995, en hommage à Paul Hindemith. Faut-il rappeler qu’en 1921, celui-ci avait créé son propre quatuor à cordes dans lequel il tenait l’alto, son instrument favori, et qu’il l’avait baptisé… Quatuor Amar ? © 2017 Crescendo (France)




Jean-Michel Molkhou
Diapason
View PDF  




Naxos Records, a member of the Naxos Music Group