Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Christine Labroche
ConcertoNet.com, June 2015

Axel Strauss et Ilya Poletaev terminent leur intégrale des œuvres pour violon et piano d’Enescu par un second volume consacré à d’étonnantes pièces de jeunesse auxquelles s’ajoutent deux compositions plus nostalgiques, datant de la pleine maturité. Le violoniste allemand et le pianiste canadien (d’origine russe) sont tous les deux lauréats du concours Enescu de Bucarest et sont actuellement professeurs à l’Ecole de musique Schulich à l’Université de Montréal, ce qui peut expliquer le haut degré de connivence, évident à l’écoute, de leur interprétation intelligente, maîtrisée, incisive et passionnée, qui semble capter les intentions profondes du compositeur. Deux pièces majeures encadrent cinq miniatures. La belle Première Sonate ouvre le programme. Enescu n’avait pas encore seize ans et son style pourtant déjà puissant et personnel garde encore un intense feu brahmsien et une structure cyclique en trois mouvements à la Franck. D’esprit encore romantique, la brève Ballade, touchante et pleine de caractère, et la très virtuose Tarentella furent composées à l’âge de quatorze ans. Deux ans plus tard vint le trio Aubade aux malicieux rythmes boiteux, qu’Enescu transcrivit pour violon et piano en 1903. Fêtant à Iassy en 1917 l’unification de la Roumanie commencée en 1859, le vif Hora Unirii développe le thème d’une hora populaire, second hymne national. Cinquième miniature, écrite pour une épreuve de lecture à vue au Conservatoire de Paris en 1951, le sombre Andante malinconico à la tonalité fuyante, suggère finement plus qu’il ne dévoile. D’essence tout à fait roumaine par définition, la célèbre suite Impressions d’enfance (1940), mène le récital à sa belle conclusion. Si c’est la pièce la plus programmatique de l’ensemble, c’est aussi la plus habile et la plus raffinée sur le plan des structures rythmiques et harmoniques, avec une recherche instrumentale et timbrale d’une grande subtilité. Les deux musiciens, toujours au diapason des effets et des climats, en donnent une interprétation ressentie, vivante et virtuose, qui bénéficie d’une belle acoustique brillante et claire. Bravo. © 2015 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group