Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Jacques Bonnaure
Opéra (France), April 2015

Installé à Bergame, où il eut pour disciple le jeune Donizetti, Mayr fait représenter l’oratorio Samuele en 1821, à l’occasion de l’intronisation du nouvel évêque. Il utilise, pour l’occasion, un livret de son élève Bartolomeo Merelli, qui deviendra plus tard un imprésario de premier plan et lancera la carrière de Verdi. L’intrigue suit la Bible, évoquant la naissance de Samuel, fils d’Elkana et d’Anne, et les débuts de sa vie de prophète. Le compositeur en profite pour déployer une grande diversité de sentiments et de situations. La première partie, d’un ton plutôt léger et optimiste, atteint son point culminant avec le duo dans lequel les heureux parents se réjouissent, puis dans le brillant air d’Anna, accompagné par le chœur. La seconde partie, plus importante, comporte des éléments dramatiques, une «Marche relegieuse» suivie d’une «Prière», et surtout la «Prophétie» de Samuele, traitée en mélodrame, la voix parlée recevant le soutien d’un ensemble instrumental réduit. Bien que Samuele soit incontestablement un oratorio, on voit bien que Mayr le tire vers l’opéra, autant que les contraites religieuses le lui permettent. Le style, en revanche, demeure profondément ancre dans le XVIIIe siècle et n’annonce en rien le romantisme. Dans les passages lyriques, c’est au dernier Mozart que l’on pense ; dans les moments les plus spectaculaires, à Mosè in Egitto ou Semiramide de Rossini. Pour cet enregistrement en studio de septembre 2009, l’incontournable Franz Hauk a fait appel à des solistes de qualité. Andrea Lauren Brown (Samuele) est vraiment une bonne technicienne, et Susanne Bernhard (Anna) possède un timbre très chaleureux. Le ténor Rainer Trost se montre parfaitement à l’aise en Elcana, la basse Jens Hamann semblant, en revanche, un peu légère pour Eli, avec un aigu fragile. La direction de Franz Hauk, vive et précise, exalte les qualités de cette musique, encore marquée par le belcantisme classique. © 2015 Opéra (France)




Michel Parouty
Diapason
View PDF  




Naxos Records, a member of the Naxos Music Group