Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Jérôme Bastianelli
Diapason, July 2016

On est prêt à prendre les paris: faites écouter à l’aveugle le trio que Luiz Costa (1879–1960) écrivit en 1937, à coup sûr on y entendra du Fauré. L’harmonisation, la ligne mélodique, les couleurs modales, et jusqu’à la tonalité de do mineur: tout rappelle l’oeuvre chambriste du compositeur français, et plus pa rticulièrement son Quintette avec piano nO 2. Luiz Costa, pourtant, n’avait pas étudié à Paris mais en Allemagne, notamment auprès de Busoni. La notice nous apprend qu’il fut à l’origine de l’introduction de l’oeuvre de Rave l au Portugal. Son Opus 15 plein de lyrisme et de vitalité montre qu’il maîtrisait parfaitement tous les secrets de ses aînés, et malgré leur forte influence, l’intérêt de ce trio dépasse celui d’une pièce d’épigone.

Composé en 1928, l’Opus 24 de Claudio Carneyro (1895–1963) apparaît un peu plus moderne. Cet élève portugais de Widor et Dukas y entremêle des thèmes folkloriques entraînants, des jeux rythmiques et des ambiances électrisantes. A lui seul, l’épisode lyrique de l’Allegro vivo mérite le détour, tandis qu’après un Inter/udio romanesco empreint de nostalgie, le court finale nous emporte vers un monde archaïque pour illustrer le mythe de Syrinx.

La dernière pièce, très expressive, est aussi la plus récente (2013). Elaboré à partir de fragments d’oeuvres de Janacek, le Hukvaldy Trio de Sergio Azevedo (né en 1968) repose sur de riches jeux de sonorité, notamment grâce à l’usage des harmoniques. Le Trio Pangea, au sein duquel on retrouve le pianiste Bruno Belthoise, défend les trois partitions avec une remarquable ferveur et des timbres pénétrants. Qui a dit que la curiosité était un vilain défaut? © 2016 Diapason





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group