Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Jean-Luc Caron
ResMusica.com, September 2017

Et de cinq ! L’Orchestre national de Lyon et le chef Leonard Slatkin signent une splendide interprétation d’Antar, une musique de scène de Maurice Ravel très inspirée par plusieurs thèmes célèbres de Nicolaï Rimsky-Korsakov.

Depuis longtemps animé par la musique russe, en particulier celle du Groupe des Cinq, Ravel utilisa la musique de Rimsky-Korsakov (Antar, 1868–1903 ; Mlada, 1890) dont il réorchestra une partie seulement pour alimenter une musique de scène destinée à une pièce en cinq actes du poète libanais Chékry-Ganem intitulée Antar (1910). La musique emprunte également des mélodies du compositeur russe, réorchestrée par le Français. La création se déroula à Monte-Carlo le 7 janvier 1910 sous la baguette de Léon Janin puis cinq jours plus tard le Théâtre de l’Odéon abrita la première parisienne, l’Orchestre Colonne étant conduit par Gabriel Pierné.

La présente exécution rassemble des intervenants de haute qualité. Le texte d’abord revient à l’écrivain libanais Amin Maalouf qui l’écrivit en 2014. L’excellence des pupitres de l’Orchestre national de Lyon se confirme une fois encore et la direction experte de Leonard Slatkin exacerbe les forces en présence, l’orchestre bien sûr, mais aussi la diction parfaite d’André Dussollier et dans Shéhérazade, la voix chatoyante de la mezzo-soprano française Isabelle Druet. La musique, orientalisante si besoin, brille par ses colorations chatoyantes, ses airs prégnants et aisément mémorisables répétés à la manière de leitmotiv, ainsi que le climat dramatique qu’elle instaure et délivre tout au long de la partition. Une véritable réussite.

Shéhérazade (1903) complète le programme. Ce bref cycle qui met en musique trois poèmes de Tristan Klingsor, un ami de Maurice Ravel, fut créé un an après Pelléas et Mélisande.

La fusion de deux orchestrateurs de génie ravira, dans Antar, les amateurs de sonorités sensuelles, lumineuses et voluptueuses. Une authentique réussite à ne manquer sous aucun prétexte. © 2017 ResMusica.com




François Laurent
Diapason, June 2017

View PDF  


Pierre-Jean Tribot
Crescendo (France), May 2017

Une première mondiale de Maurice Ravel ! En effet, l’occasion est rare de pouvoir entendre au disque une partition encore inédite de l’auteur du Boléro ; mais dans le cadre de son intégrale Maurice Ravel, Leonard Slatkin et son Orchestre National de Lyon nous offrent la musique de scène basée sur la symphonie Antar de Rimski-Korsakov.

Fasciné par la musique russe depuis son adolescence, Ravel saisit l’opportunité d’une commande du mécène Serge de Diaghilev pour une pièce de théâtre du Libanais Chekri Ganem. Ravel adapta alors la Symphonie n°2 dite Antar de Rimski-Korsakov, qu’il transforma en musique de scène. Destinée à s’intégrer entre les actes de l’épopée d’Antar, poète et guerrier arabe, la musique originale est enrichie par Ravel d’un extrait de l’opéra Mlada, et de quelques pages personnelles pour créer un suivi narratif. Pour accompagner l’interprétation au concert, l’Orchestre National de Lyon commande un texte à l’auteur Amin Maalouf. Le présent enregistrement fut capté en 2014 lors du concert de la création mondiale de cette nouvelle version. Leonard Slatkin est particulièrement à son affaire dans cette musique à l’orientalisme aussi évocateur que rutilant et il fait briller les pupitres de sa phalange lyonnaise. Le texte d’Amin Maalouf est fort beau et superbement dit par André Dussollier. Assurément Antar mérite un retour au programme des concerts. Malheureusement la balance de la prise de son est bâclée, le récitant est surexposé et l’orchestre apparaît lointain et étouffé dans les tutti.

En complément, l’Orchestre National de Lyon accompagne la jeune mezzo-soprano Isabelle Druet dans Shéhérazade de Ravel. La chanteuse est, comme toujours exemplaire, de justesse stylistique et de musicalité. L’Orchestre se montre un accompagnateur à la subtilité de la touche impressionniste. Une belle version contemporaine aux côtés de Von Otter/Boulez (DGG) ou Stéphanie D’Oustrac (soprano) et Stéphane Denève (SWR Musik). Shéhérazade est heureusement mieux captée, mais sans atteindre un niveau technique superlatif.

On retient donc un album original et éditorialement passionnant mais que le service « low-cost » de Naxos handicape hélas techniquement ! © 2017 Crescendo (France)



Lyon-Newsletter.com, March 2017

L’épopée chevaleresque d’Antar ! Le « Roman d’Antar » eut en Arabie, une renommée comparable à celles des Mille et une Nuits. Antar était un vaillant et chevaleresque esclave amoureux de la belle Abla. La musique de scène de Ravel est basée sur le poème symphonique de Rimsky-Korsakov. Ce CD est très intéressant, car il met en oeuvre des talents multiples. Le texte, très poétique, est du célèbre romancier franco-libanais, de l’Académie Française, Amin Maalouf. Le narrateur est l’acteur André Dussollier dont la voix forte et prenante accentue les tensions de l’épopée. L’Orchestre national de Lyon, sous la baguette de Léonard Slatkin, nous fait revivre avec justesse et talent la bravoure d’Antar. © 2017 Lyon-Newsletter.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group