Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Florent Coudeyrat
ConcertoNet.com, February 2017

Si Domenico Cimarosa (1749–1801) fut l’un des compositeurs les plus célèbres de son temps, sa musique pâtît aujourd’hui d’une certaine propension à la facilité assise sur une virtuosité rythmique souvent ensorcelante mais peu profonde. Le florilège d’ouvertures d’opéra et cantate ici réunies ne résiste pas à ce sentiment d’une musique répétitive dans son inspiration, même si l’on pourra évidemment rappeler que ces œuvres n’ont pas été conçues pour être entendues à la suite. Pour cette intégrale lancée en 2007 (voir les volumes 3 et 4), Naxos a curieusement choisi de recourir à des chefs et orchestres différents. Ce cinquième volume fait exception en faisant appel à nouveau à Patrick Gallois, déjà sollicité pour le volume 3, mais cette fois-ci accompagné des forces de la Philharmonie de chambre de Pardubice. Les ouvertures choisies pour ce disque ont toutes été composées dans les années 1780, pour l’Italie ou pour Saint-Pétersbourg, avant le chef-d’œuvre Le Mariage secret (1792).

C’est davantage vers Haydn que le dernier Mozart que Cimarosa se tourne avec ces miniatures à la construction tripartite (vif/lent/vif). L’Ouverture de l’intermezzo La bella Greca rappelle ainsi les Trente-et-unième et Cinquante-neuvième Symphonies du maître d’Esterháza par son utilisation des cors, qui donne une ambiance de chasse à courre. Patrick Gallois opte pour une direction équilibrée entre narration et élan rythmique, même si l’on pourra regretter un certain manque d’électricité aux cordes. Cette direction respire sans s’appesantir, jouant la carte du théâtre dans une volonté de révéler les détails. Un rien trop attendu et sans surprise, ce geste gagne en assurance dans les ouvrages de plus grande ambition, telle l’Ouverture de L’Olimpiade (1784), aux effets et ornements plus nombreux. Un disque mineur mais néanmoins plaisant. © 2017 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group