Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

 
Keyword Search
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Romaric Gergorin
Classica, October 2019

View PDF  


Jean-Baptiste Baronian
Crescendo (France), August 2019

Lors d’une rencontre publique avec le critique Harry Halbreich, le 15 janvier 2005, à la Maison du spectacle de la Bellone à Bruxelles, Wolfgang Rihm devait déclarer qu’à ses yeux, le violon était l’instrument « magique » de la musique occidentale et qu’il en était fasciné depuis son plus jeune âge. Ce sont, précisément, trois œuvres pour violon et orchestre qu’on retrouve sur ce nouveau CD du label Naxos : Gesungene Zeit (Temps chanté) achevé en 1992, Lichtes Spiel (Jeu de lumière) écrit en 2009 et Coll’arco écrit l’année précédente. Dans leur style et leur structure, elles se ressemblent beaucoup, Wolfgang Rihm aimant les contrastes et les alternances très marquées entre des passages comme en sourdine, aux limites de l’impalpable (si ce n’est carrément du silence), et des passages brusques et violents -ce qui est un peu, sans que l’expression soit péjorative, sa marque de fabrique. La plus intéressante et la plus longue (plus de trente minutes) de ces trois œuvres est Coll’arco, qui est, comme le savent tous les violonistes, la locution italienne prescrivant de jouer avec l’archet après un pizzicato.

À tout moment, d’un bout à l’autre de la partition, on a la nette impression que son interprète, la violoniste chinoise Tianwa Yang, tient son instrument en suspens et qu’elle se laisse pour ainsi dire bercer par l’orchestre, par ses rythmes et ses couleurs, par ses multiples et fascinantes irisations. Oui, c’est vrai, le violon de Wolfgang Rihm, a souvent quelque chose de magique. © 2019 Crescendo (France)





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group