Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Gilles d’Heyres
ConcertoNet.com, August 2016

A la tête du Philharmonique de Hong Kong, Jaap van Zweden devrait être le Petit Poucet de la confrontation. Certes, le chef hollandais ne peut légitimement tenir tête au mastodonte Rattle. Ne serait-ce que parce que les qualités techniques de la formation hongkongaise se comparent péniblement aux instrumentistes munichois. La pâte orchestrale souffre, par ailleurs, d’une battue ordinaire. Certes encore, la distribution de cet album Naxos connaît ses faiblesses, à commencer par la performance de Kim Begley, qui ne manque pas d’expérience en Loge—caractérisé avec adresse—mais dont le chant est souvent à la peine.

Débordant de morgue dès la première scène, l’Alberich de Peter Sidhom possède, en revanche, beaucoup de caractère et, malgré une élocution parfois pâteuse et une ligne de chant occasionnellement flottante, le personnage prend vie. Campant une Fricka convaincante, Michelle DeYoung devrait néanmoins surveiller la justesse de son chant—tout comme Anna Samuil, dont la Freia ne brille pas. Malgré trop de vibrato, l’Erda sculpturale de Deborah Humble et le Donner appliqué d’Oleksandr Pushniak font effet. Le vibrato encombre plus encore le timbre des Filles du Rhin, hésitant entre l’anonymat et l’hystérie, et pèse un tantinet sur les voix rocailleuses à souhait de Kwangchul Youn et Stephen Milling, qui forment un couple de Géants aguerri et solide. Rien à redire, en revanche, du Mime de David Cangelosi qui s’investit pleinement dans son personnage auquel il apporte une fraîcheur décoiffante.

Toutefois, le prix de cet enregistrement réside, à coup sûr, dans le Wotan de Matthias Goerne. Les premières paroles, dans la deuxième scène, donnent le frisson. Et si l’incarnation peut encore gagner en profondeur et en intensité, elle respire déjà la maturité et la puissance, l’autorité et la maîtrise. Bref, l’ombre de Dietrich Fischer-Dieskau plane sur cette prestation marquante. © 2016 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group