Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

 
Keyword Search
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Jean-Charles Hoffelé
ARTAMAG’, November 2019

Passons sur L’Horloge de Haydn, l’orchestre s’y chauffe, voir s’y échauffe parfois, Klemperer est un peu assis sinon dans le Finale, et puis même pour mes oreilles si confites en enregistrements historiques pour les symphonies de Haydn , cette manière imposante n’est plus vraiment possible : Klemperer n’a pas su trouver ici la verve, l’esprit que Beecham, ou Scherchen, pourtant ses contemporains, y auront dévoilés.

Non, le vrai miracle de la soirée est la Quatrième de Brahms, si lyrique, si cantabile, pourtant Klemperer ne s’y atermoie guère : le tempo est fluide, les Bavarois répondent par des trésors de subtilités, modelant les textures, précisant les timbres—l’Andante est incroyable, qui se déroule comme un panoramique—exaltant la forme.

Il faut entendre leur Passacaille, altière, terrible et élégante pourtant, qui rembourse d’un Scherzo un peu appuyé. Ce sera le seul hic de cette Quatrième ailleurs si subtile, probablement la plus belle de toutes celles que nous a laissées Otto Klemperer. © 2019 ARTAMAG'



Pierre Jean Tribot
Crescendo (France), July 2019

Le label BR Klassik exploite avec une assez grande parcimonie les précieux fonds de la radio bavaroise qui doivent regorger de trésors. C’est ainsi que nous arrive cet album qui documente le chef dans son répertoire de prédilection austro-allemand. Le tandem entre le colosse de la baguette et la phalange bavaroise a toujours donné des étincelles et le mélomane se souvient de quelques belles gravures éditées en 1998 par EMI avec, en tête d’affiche, une phénoménale Symphonie n°2 de Mahler. On retrouve sur cette nouvelle galette le reflet de 2 concerts de 1956 et 1957, déjà édités “officiellement” chez Orfeo (Brahms) ou plus amateurs comme Archiphon

Certes Klemperer est un interprète de la vieille école et son Haydn est imposant et joué par une masse orchestrale désormais impossible, mais le chef sait animer le discours, jouant sur les équilibres et le sens du rythme dans une symphonie “l’horloge” à la balance foncièrement humoristique ! L’orchestre est exceptionnel, jamais lourd dans ses tuttis et d’une adaptabilité exemplaire aux sollicitations du chef.

Le travail sur les bandes débouche sur une plus grande qualité de son dans la Symphonie n°4 de Brahms et cette édition surpasse la précédente parution Orfeo. On retrouve la grandeur statutaire de cet art de la direction. On est dans un Brahms puissant à la pointe plutôt sèche, mais avec un chef qui ménage les contrastes tels des éclaircies entre les tumultes magmatiques et qui sculpte les thèmes au bénéfice d’une écoute mutuelle impressionnante des différents pupitres.

Cette édition est une plus-value indéniable à l’art d’un chef que l’on aurait tort de trop négliger. La qualité superlative de cette édition en fait l’une des archives les plus indispensables du moment. © 2019 Crescendo (France)





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group