Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Florent Coudeyrat
ConcertoNet.com, November 2016

C’est très probablement le décès du regretté Gerd Albrecht, voilà deux ans, qui a incité Capriccio à ressortir de ses cartons des enregistrements inédits réalisés par le chef allemand en 2000 et 2002 avec l’Orchestre symphonique allemand de Berlin, tous consacrés à la figure méconnue de Jaromír Weinberger (1896–1967). On connaît surtout le compositeur tchèque naturalisé américain pour son chef-d’œuvre lyrique Svanda dudák (Schwanda, le joueur de cornemuse, 1927), encore donné épisodiquement sur scène, comme c’était le cas à Dresde voilà bientôt trois ans (les anglophones liront aussi avec intérêt l’article dédié à son opéra Wallenstein, suite aux représentations viennoises de 2012). Le disque d’Albrecht réunit trois œuvres—Ouverture pour une comédie chevaleresque, Six chants et danses de Bohème et Passacaglia—composées dans la foulée de l’immense succès rencontré par Schwanda avant l’exil définitif aux Etats-Unis en 1939 (afin d’échapper aux nazis), où l’on retrouve une orchestration colorée et lumineuse dans l’esprit de Smetana et Dvorák, s’appuyant sur des thèmes folkloriques savoureux. Toujours élégant, l’orchestre de l’ancien élève de Reger tisse des délices de raffinement en conservant un langage tonal éloigné de l’avant-garde, tout en se montrant plus aventureux dans la Passacaglia (avec orgue) composée en 1931. Cette œuvre superbe s’inspire nettement en son début de la Sinfonietta de Janácek, avant de s’apaiser et montrer davantage d’intériorité et d’écriture savante—autant dans la passacaille que dans la fugue finale. Un très beau disque qui donne envie de découvrir davantage ce compositeur trop négligé. © 2016 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group