Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

 
Keyword Search
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Florent Coudeyrat
ConcertoNet.com, September 2017

Krenek, oui, mais quel Krenek? C’est un peu la question que tout mélomane doit se poser avant d’affronter le copieux corpus du compositeur viennois: s’agit-il de sa période tonale mâtinée d’ajouts jazzy avec l’emblématique Jonny spielt auf de 1926, plus grand succès lyrique de l’entre-deux guerres? Ou plus certainement celle des années 1930 et suivantes autour de la musique sérielle et des expérimentations modernistes? Aucune des deux en réalité, puisqu’Orphée et Eurydice, deuxième opéra d’Ernst Krenek (1900–1991), composé en 1923, mêle les réminiscences capiteuses de l’ancien professeur Franz Schreker avec les premières expériences atonales héritées de Schoenberg. Le parlé-chanté omniprésent bénéficie d’un arrière-plan orchestral foisonnant et frissonnant, d’une imagination constante au service d’un remarquable livret, écrit par Oskar Kokoschka pendant sa captivité en Russie en 1915. Une période d’autant plus douloureuse que le peintre se remettait de son échec amoureux avec Alma Mahler, déjà repartie dans les bras d’un autre homme.

Donné au festival de Salzbourg pour le quatre-vingt-dixième anniversaire du compositeur, cet ouvrage complètement oublié fut accompagné par d’autres Orphée, ceux de Monteverdi, Gluck et Haydn. La captation en direct qui en résulta est aujourd’hui présentée par Orfeo dans un enregistrement d’une qualité sonore superbe qui rend hommage à cet ouvrage de transition. Tous les interprètes, au premier rang une incandescente Dunja Vejzovic (Eurydice), portent l’action avec bonheur, bien aidés par la baguette précise mais parfois un rien timide de Pinchas Steinberg: quel dommage que l’expressionnisme ici à l’œuvre ne soit pas davantage exalté… Quoiqu’il en soit, en tant que seul enregistrement aujourd’hui disponible de cet ouvrage, il s’agit d’un document de toute première importance. © 2017 ConcertoNet.com




Diapason, January 2017

En 1926, un opéra du disciple de Schreker et du « dramaturge » Kokoshka propose un Orphée à la sauce expressionniste viennoise : guerre des sexes et portrait de l’artiste déchu. © 2017 Diapason





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group