Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

 
Keyword Search
 
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Pierre Flinois
Classica, March 2018

Que restera-t-il au disque de Nina Stemme, la wagnérienne de notre époque ? Hors Senta en anglais (Chandos), et Isolde (EMI, Pentatone), le studio l’aura négligée. Le concert supplée heureusement, et ceportraitcaptéàl’OpéradeVienne sur dix ans ne susciterait que des regrets d’intégrales si la vidéo n’en offrait déjà, pour Isolde à Glyndebourne etpour deux des trois BrünnhildeàMilan, unpendantbienvenu. La Senta de 2003 est somptueuse de fraîcheur, et pourtant d’une vaillance extrême: aigu d’acier, timbre de velours, la Ballade est impressionnante, et le finale de l’Acte II avec Struckmann, usé, et Hawlata, est d’un engagement enthousiaste qu’emporte Ozawa aux extrêmes possibles. L’intégrale vidéo existe, qu’attend-on?

DesaSieglindede2007,Orfeoavait publié l’Acte I, superbe. Voci neuf minutes du II, avec Botha, raffiné. Elle, d’une insolence rare, est la déchirure même. Brünnhilde suivit en 2008. Au finale de Siegfried, elle domine de toute la subtilité d’un chant pénétré et triomphant tout autant, un Gould tonitruant. Legato enchanteur, fermeté de la ligne, chaleur du timbre, et féminité qui l’emporte sur tout: on n’a pas entendu cela depuis Nilsson. Et la tranquillité de l’émission rappelle Flagstad. Isolde revient, en 2013: récit du I avec Baechle, et Mort, montrent que la voix n’a rien perdu de son évidence, même si elle s‘est unpeuassombrie.Welzer-Möst est lui, élégant, sinon captivant. © 2018 Classica





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group