Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


André Tubeuf
Classica, June 2016

Il a beau être emprunté à Schiller, il n’ya pas chez Verdi libretto plus absurde que celui de Giovanna d’Arec, et pour nous, Français) plus que pour quiconque. C’est un Verdi pas encore sûr de lui qui a déversé dessus, à flots, des torrents mélodiques qui ne craignent pas le tout premier degré: de q uoi accompagner et illustrer une action dont il vaut mieux ne pas pénétrer le détail. Martina Franca y a apporté son beau cadre de murs nobles, un escalier, beaucoup d’air pour faire flotter les tissus et de quoi suggérer (ombre de barreaux) un instant de prison. Tout est dans les mains des protagonistes, trio qui accepte cette simplification et y joue le jeu le plus franc qui soit.

Et Riccardo Frizza mène tout cela tambour battant, y ménageant les plages d’intimité lyrique qu’il faut. Quelles saines, juvéniles, bienvenues révélations! Julian Kim, sans doute coréen, grand, de la prestance, fait valoir une des voix de baryton basse les plus richement timbrées du moment et s’en sert avec goüt et style. Notre remarquable Jean François Borras confirme dans Carlo sa franchise (et beauté) de timbre, il a de la ligne et du lyrisme, à la fois sobre et enthousiaste. Et Jessica Pratt nous offre en aigus lumineux, en ligne piano et en sons filés (dans le sens de Verdi, pas dans celui d’une exhibition quelconque), mais en honnêteté musicale d’abord, ce qui est à la fois un régal et une révélation. Un Verdi rare, assez méprisé, ne doit pas cette superbe résurrection à une star, Giovanna n’en demande pas tant. Mais une telle équipe, une telle réussite collective, dans la modestie de chacun et le service du seul Verdi, on en voudraü plus souvent. © 2016 Classica





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group