Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Michel Fleury
Classica, May 2015

Critique érudit et pianiste, le Hambourgeois Walter Niemann a laissé un immense corpus de pièces pour piano qui ont été très populaires jusqu’en 1945 : à l’instar de Grieg, MacDowell et York Bowen (dont le rapproche son style pianistique fluide) il a destiné une large part de cette production aux amateurs de bon niveau. L’influence de Liszt et de Schumann s’y mêle à celle des Impressionistes, avec une large place faite aux évocations descriptives, souvent inspirées par l’Orient et de l’Extrême Orient alors à la mode (Japan, Bali, Der Orchideengarten,…). Sa perfection de style l’apparente en esprit à Mendelssohn, notamment dans des pages évoquant une tradition romantique bourgeoise Biedermeier : la Sonate n° 1 « Romantique » est ainsi l’équivalent sonore des tableux de Spitzweg ou des nouvelles de Storm (Immensee), dont elle partege l’impressionnisme et un lyrisme confortable légèrement nuancé d’humour (on pense à Brahms et à Robert Fuchs). La Sonate n° 2 « Nordique » se hausse au rang de chef-d œuvre. L’héroïsme d’un barde scandinave se greffe ici sur l’héritage de Liszt, dans une forme sonate exemplaire attestant de la science érudite de l’auteur. Un hymne aux inflexions mystiques parsifaliennes assure l’unité de cette composition dont la texture pianistique à la fois riche, décorative et aérée met idéalement en valeur l’opulence harmonique et le noble lyrisme.

Le jeu élégant et racé de Bing Bing Li sait aussi se montrer capable de puissance et d’emphase ; elle rend parfaite justice à ces pages qui connurent leur heure de gloire sous les doigts de Walter Gieseking. On aimerait maintenant l’entendre dans les pièces orientales… © 2015 Classica





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group