Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Florent Coudeyrat
ConcertoNet.com, January 2016

PUCCINI, G.: Bohème (La) / Tosca / Turandot (Royal Opera House, 2009-2013) (3-DVD Box Set) (NTSC) OA1184BD
PUCCINI, G.: Bohème (La) / Tosca / Turandot (Royal Opera House, 2009-2013) (3 Blu-ray Disc Box Set, HD) OABD7176BD

Voilà une belle aubaine que ce coffret réunissant trois productions d’ouvrages de Puccini données au Royal Opera House de Londres lors de ces dix dernières années. Si au moins deux disques apparaissent incontournables, l’un pour son casting de luxe (un splendide trio Georgiu/Kaufmann/Terfel dans Tosca) et l’autre pour une mise en scène d’une imagination et d’une beauté intemporelles (Turandot par Andrei Serban), on pourra faire cependant l’impasse sur la trop classique et usée jusqu’à la corde Bohème de John Copley. Il est vrai que cette production de 1974, ici enregistrée en 2009 (voir la reprise de 2006 chroniquée dans nos colonnes) affiche un premier degré au confort ronronnant et reste peu aidée par une prise de son lointaine qui ne met pas en valeur les chanteurs. C’est fort dommage car le plateau vocal fait la part belle à de jeunes chanteurs, affichant un bon niveau homogène, tandis qu’Andris Nelsons marque son territoire par un orchestre volontiers réactif, aux scansions marquées.

Les amateurs de voix seront comblés par l’affiche de la Tosca mise en scène par Jonathan Kent dès 2006 (et déjà avec Angela Gheorghiu et Bryn Terfel), ici captée en 2011. L’affrontement entre Gheorghiu et Terfel passionne par son engagement animal, la soprano Roumaine faisant valoir l’aisance de ses phrasés et la rondeur de son timbre, tandis que le Galois joue de ses formidables qualités d’acteur, rôdant autour de sa proie tel un prédateur. Jonas Kaufmann n’est pas en reste par la noblesse de son chant, le respect des nuances et la pureté de l’émission. Assurément un plaisir constant que ce trio de rêve. De quoi compenser une mise en scène là aussi trop littéral, sans imagination et d’un statisme désarmant (hormis la scène de l’affrontement entre Tosca et Scarpia).

Rien de tel avec la Turandot imaginée par Andrei Serban en 1984, enregistrée en 2012 sur le présent disque. Cette production reprise à travers le monde, par exemple à Washington en 2009, étonne par son inventivité visuelle constante, recréant avec bonheur une représentation théâtrale traditionnelle chinoise avec force symboles, couleurs, masques et lampions, tous stylisés en une épure du meilleur effet. La poésie qui se dégage de ce ballet finement réglé émerveille pendant toute la représentation. Dommage que le Prince de Marco Berti, fort en voix, ne montre pas davantage d’investissement expressif, au contraire de la touchante Liu d’Eri Nakamura, très convaincante. Malgré un vibrato léger, elle offre beaucoup de finesse à son rôle, tandis que Lise Lindstrom impressionne par sa voix dure et tranchante, en phase avec la cruauté du rôle-titre. Comédienne intense, elle n’est pas pour rien dans la réussite de cette production, qu’on peut également acquérir séparément (Opus Arte trois Blu-ray OA BD7176 BD ou trois DVD OA 1184 BD). © 2016 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group