Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Jacques Bonnaure
Opéra (France), April 2015

Demetrio, re di Siria (Démétrius, roi de Syrie), créé à Turin, le 27 décembre 1823 est le dernier des quelque soixante opéras de Mayr. Ici, l’influence, ou du moins la proximité, de Rossini paraît évidente, même si Mayr n’a pas entièrement renoncé à son héritage allemand du XVIIIe siècle. II en résulte, plus que dans tous les ouvrages dont nous avons parlé jusque-là, une tension entre les traits modernes (donc romantiques) et classiques. Le livret est adapté d’un texte de Metastasio, rédigé près d’un siècle plus tôt. En 1823, ce type d’intrigue n’intéresse plus beaucoup les spectateurs. Sauf que les situations exposées dans Demetrio se font l’écho des querelles entre les différents prétendants au trône de Piémont-Sardaigne au même moment, ainsi que de leurs orientations politiques, libérales ou conservatrices ! En choisissant ce sujet, Mayr parle donc à ses contemporains, mais avec des codes d’autrefois. Le présent enregistrement a été réalisé sur le vif, les 18 et 19 juin 2011, au Stand de Moutier, en Suisse, avec les équipes du Teatr Wielki de Poznan. La soprano Bénédicte Tauran est brillante en Cleonice, avec une voix longue et virtuosite, à l’aigu facile et à la couleur chaleureuse. C’est à elle que revient le privilège de conclure l’opéra, dans un air sollicitant tous les registres expressifs et techniques. La mezzo Amaya Dominguez (Demetrio) fait valoir un timbre superbe, mais son émission est un peu engorgée. Le ténor Piotr Friebe, en revanche, n’est que moyen en Olinto, aux côtés de comprimari de bonne tenue. Sans être de premier plan, l’orchestre fait mieux qu’accompagner et la direction de Facundo Agudin a de l’allant. © 2015 Opéra (France)





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group