Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...


Opéra (France), April 2015

En 1801, la création du « dramma eroico », à l’occasion de l’inauguration du Teatro Nuovo de Trieste, réunit, dans les rôles de Ginevra, Ariodante et Polinesso, trois des plus célèbres chanteurs italiens de l’époque ; la soprano Teresa Bertinotti-Radicati, le castrat Luigi Marchesi et le ténor Giacomo David. Le livret est une énième adaptation de l’Orlando furioso de l’Arioste, sombre histoire de rivalité chevaleresque sur fond de fausse accustation d’adultère. En 2001, à l’occasion du bicentanaire de la création de l’ouvrage, Opera Rara en avait réalisé une première intégrale sur le vif, avec Elizazbeth Vidal, Daniela Barcellona et Antonio Siragusa, sous la baguette de Tiziano Severini. Celle qui nous parvient aujourd’hui a également été captée en direct, le 14 juin 2013, au Stadttheater d’Ingolstadt. Dans le rôle-titre, Myrto Papatanasiu diffère fondamentalement d’Elizabeth Vidal : moins brillante, mais plus varée dans les couleurs et plus intense dans l’accent, elle traduit mieux la psychologie de l’heroïne. Doté d’un timbre assez banal, Mario Zeffiri se tire fort bien des vocalises de Plinesso (on notera que certaines toumures mélodiques se trouvaient textuellement dans Idomeneo, vingt ans plus tôt !). Quant à Anna Bonitatibus, elle impressionne en Ariodante, avec une technique superlative et un timbre traduisant idélement le caractére farouche de héros. Les rôles secondaires sont bien tenus, sous la baguette de George Petrou, aussi concernée et idiomatique, à la tête du Münchner Rundfunkorchester, que dans La odoiska. © 2015 Opéra (France)





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group