Classical Music Home

Welcome to Naxos Records

Email Password  
Not a subscriber yet?  
Keyword Search
 in   
 Classical Music Home > Naxos Album Reviews

Album Reviews



 
See latest reviews of other albums...

Gilles d’Heyres
ConcertoNet.com, February 2016

RACHMANINOV, S.: Piano Concerto No. 1 / STRAVINSKY, S.: Capriccio (1949 version) / SHCHEDRIN, R.K.: Piano Concerto No. 2 (Matsuev, Gergiev) MAR0587
RACHMANINOV, S.: Piano Concertos Nos. 1-4 / Rhapsody on a Theme of Paganini (La Salle, Philharmonia Zürich, Luisi) PHR0104
RACHMANINOV, S.: Piano Concerto No. 1 / Rhapsody on a Theme of Paganini (Costa, Royal Philharmonic, Seaman) ClaudioCB6026-2
RACHMANINOV, S.: Piano Concertos Nos. 2 and 4 (Costa, Royal Philharmonic, Seaman) ClaudioCB6027-2
RACHMANINOV, S.: Piano Concerto No. 3 / Fantaisie-tableaux (Costa, Royal Philharmonic, Seaman) ClaudioCB6028-2

Dans le Premier Concerto qu’il enregistre avec le bouillonnant Gergiev, Denis Matsuev (né en 1975) ne transige pas avec les décibels. Le Vivace initial claque comme une vague dans la rade de Brest. On apprécie, en effet, la vigueur du toucher—jamais prise en défaut—qui ne va pas sans un certain manque d’émotion. L’Andante donne, quant à lui, l’occasion d’admirer la suavité de la frappe—toujours aussi bodybuildée mais d’une netteté appréciable (que rehausse la remarquable prise de son SACD) et dont on a déjà vanté l’opulence dans ce répertoire (lire, par exemple, ici). L’Allegro vivace confirme le constat d’excellence froide, qui reste le même que celui établi à l’écoute de l’enregistrement—réalisé par la même équipe et pour le même label—du Troisième Concerto et des Variations sur un thème de Paganini (lire ici). Le disque est complété par un intense Capriccio de Stravinski, où la découpe précise du clavier profite grandement à l’écriture rythmique de l’œuvre, et par le Deuxième Concerto de Chédrine, enregistré en hommage à sa dédicataire récemment disparue (la ballerine Maïa Plissetskaïa, épouse du compositeur) et qui séduit davantage encore…jusque dans le jazzy du final.

Lise de la Salle (née en 1988) offre, quant à elle, l’intégrale des Concertos de Rachmaninov. Si son geste—vif et léger—ne démérite nullement, il peine à laisser une empreinte forte. Alors que le Premier Concerto se fait vibrant et précis mais connaît d’inutiles tonitruances, le Deuxième s’écoule finement (tout comme le probe Quatrième) mais lisse à l’excès le propos. Incontestablement maîtrisé, le Troisième Concerto est à l’inverse rempli d’originalités rythmiques (malgré un tempo assez mesuré) et de traits innovants (au piano comme dans l’orchestre zurichois): il peut constituer une intéressante version de complément—dans une discographie pourtant très riche. L’accompagnement en technicolor de Fabio Luisi noie parfois les thèmes dans les décibels ou dans des notes trop longtemps tenues. Il réjouit toutefois par son investissement et sa bonhomie, sans éviter ni quelques temps morts ni certains climats trop pâles—le prix à payer pour des captations réalisées sur le vif? L’album est logiquement complété par des Variations sur un thème de Paganini aussi réussies au clavier qu’elles souffrent d’un surcroît de boursouflure dans la baguette.

Autre intégrale enfin, celle rééditée par l’éditeur anglais Claudio, en trois disques vendus séparément: le pianiste portugais Sequeira Costa (né en 1929) y interprète (au début des années quatre-vingt-dix) un Rachmaninov au geste élégant et sobre. Un geste qui donne de la clarté au Troisième Concerto mais ne compense pas les faiblesses de la partition dans le Quatrième. De facture classique, le Premier Concerto manque tout de même de souffle, alors que le Deuxième présente peu d’intérêt…et un dernier mouvement lourdingue et bien trop lent. Tant en raison d’un orchestre à la sonorité très ordinaire que d’un accompagnement sans trahison ni grande inspiration, la direction de Christopher Seaman se révèle d’une regrettable platitude. Bref, une réédition qui ne vaut que pour l’interprétation subtile de la version pour piano seul de la plutôt rare Fantaisie-Tableaux—avec, en prime, de merveilleuses «Larmes». © 2016 ConcertoNet.com





Naxos Records, a member of the Naxos Music Group